Co­or­di­na­tion Ru­rale 47. « Les agri­cul­teurs ne doivent pas dis­pa­raitre ! »

Les agri­cul­teurs ne doivent pas dis­pa­raitre, la ré­volte par­ti­ra d’ici

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - La Une -

Le lea­der syn­di­cat em­blé­ma­tique de la CR 47, Serge Bous­quet-Cas­sagne a d’abord ren­du hom­mage aux agri­cul­teurs dé­cé­dés, à ces pay­sans qui dis­pa­raissent trop jeunes, que ce­la soir par ac­ci­dent ou par dé­ci­sion per­son­nelle. « Nous sommes si peu, que ce­la soit à Or­léans, à St Eutrope, à Cas­tel­cu­lier, à Pu­jols, la race s’éteint. Nous ne sommes rien sans les autres pay­sans. Il lance un coup de gueule. Nous avons re­pris l’abat­toir j’at­tends que tous vous fas­siez abattre vos ani­maux à Ville­neuve. La chambre a la ca­pa­ci­té de la gé­rer. M le pré­fet, pour le lac de caussade à St Pierre de Cau­bel nous avons ache­té 21Ha de terres à des agri­cul­teurs dif­fé­rents. Mer­ci aux pa­rents Fran­kin qui ont ai­dé à dé­blo­quer la si­tua­tion. Nous al­lons peu être fran­chir la ligne blanche mais nous n’at­ten­drons pas 25 ans de plus, ce lac se­ra fait par des bar­jos. Concer­nant la grippe aviaire, que l’on mas­sacre au­tant au nom du prin­cipe de pré­cau­tion est une abo­mi­na­tion. Comment nous pay­sans lais­sons faire ce­la ? Ils par­taient à l’abat­toir, ils sont par­tis à la Fer­so. Ces abat­tages doivent ces­ser, la ré­volte par­ti­ra d’ici. C’est notre âme qui brule à la Fer­so. Les va­leurs de so­li­da­ri­té sont en nous. Il cite Di­dier Par­rel qui est au cô­té des éle­veurs au­tant qu’il le faut. Que se­rions nous les uns sans les autres, la CR est por­teuse de ces va­leurs. Avec le prin­temps, la vie re­vient, res­tez fort, ne lâ­chez rien.

Syl­vie Gi­rard de­mandent si ce sont les ca­nards que l’on éra­dique ou les éle­veurs ? En dé­cembre au coeur de notre 47, le vi­rus ar­rive par la route, la faune sau­vage a bon dos. Heu­reu­se­ment au coeur du SO il y a une zone libre. Nous éle­vons en plein air, nous ga­vons en hi­ver. L’éle­vage en claus­tra­tion ne nous pa­rait pas être la bonne so­lu­tion. Nous de­vons sou­te­nir ces jeunes qui ont cru en cette fi­lière. Ben­ja­min vient au mi­cro à voix forte dire son in­di­gna­tion. «C’est plus que la fi­lière ca­nard qui est tou­chée, c’est toute notre ré­gion, res­tons unis pour sor­tir par le haut de cette crise ». C’est Laurent Gou­de­lin éle­veur lai­tier qui vient dire sa co­lère. « Les hu­mains ne sont pas conçu pour man­ger de l’herbe. Nous avons be­soin d’une ré­gu­la­tion lai­tière ».

La dé­ter­mi­na­tion de Serge Bous­quet-Cas­sagne…

La salle ap­plau­die l’in­ter­ven­tien de S Bous­quet-Cas­sagne

Les syn­di­ca­listes so­li­daires au­tour de Syl­vie Gi­rard

Serge Bous­quet-Cas­sagne le lea­der Syn­di­cal et pré­sident de la chambre d’agri­cul­ture

Di­dier Par­rel l’éle­veur so­li­daire

Syl­vie Gi­rard fait mon­ter sur scène un in­di­gné

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.