Ré­ac­tion de «40 mil­lions d’au­to­mo­bi­listes»

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - Le Point Fort -

L’as­so­cia­tion « 40 mil­lions d’au­to­mo­bi­listes » a dé­non­cé la «pri­va­ti­sa­tion» des ra­dars em­bar­qués. Cette ex­cel­lente opé­ra­tion fi­nan­cière per­met­tra à l’État de ré­cu­pé­rer 2,2 mil­liards d’eu­ros par an. C’est le mon­tant des re­cettes is­sues des amendes. Le gou­ver­ne­ment avait an­non­cé le 2 oc­tobre 2015 l’ »ex­ter­na­li­sa­tion» du pi­lo­tage des voi­tures trans­por­tant les ra­dars mo­biles nou­velle gé­né­ra­tion (RMNG), qui se­ra confié à des «pres­ta­taires agréés» par l’État afin de mul­ti­plier le nombre de contrôles. Un ap­pel d’offres a été lan­cé, avant une ex­pé­ri­men­ta­tion puis une gé­né­ra­li­sa­tion.

« La pri­va­ti­sa­tion des ra­dars em­bar­qués n’a d’autre but que de gé­né­rer, grâce aux amendes is­sues des contra­ven­tions, d’im­por­tantes sommes d’ar­gent qui fi­ni­ront dans les caisses de l’État (...) En re­vanche, il n’existe au­cune preuve que cette me­sure ait un quel­conque ef­fet po­si­tif sur la sé­cu­ri­té rou­tière», af­firme le pré­sident de 40 mil­lions d’au­to­mo­bi­listes, Da­niel Que­ro. Après avoir réuni près de 300.000 si­gna­tures dans une pé­ti­tion contre cette «me­sure scan­da­leuse», elle ap­pelle les au­to­mo­bi­listes à lui faire parve- nir leurs pho­tos qui se­ront en­suite dif­fu­sées pour une «ma­ni­fes­ta­tion nu­mé­rique». Ce qu’a dé­cla­ré Bru­no Le Roux mi­nistre de l’in­té­rieur

Le 8 jan­vier l’ap­pel d’offres a été lan­cé «pour que ces ra­dars soient confiés à des so­cié­tés qui vont uni­que­ment les faire rou­ler. Ils res­te­ront sous la res­pon­sa­bi­li­té de l’État puisque les in­frac­tions sont consta­tées par le ra­dar au­to­ma­tique em­bar­qué et que le PV est ré­di­gé par un of­fi­cier de po­lice au centre de trai­te­ment des in­frac­tions rou­tières de Rennes….. La moyenne d’uti­li­sa­tion d’un de ces ra­dars est d’un peu plus une heure par jour c’est du ma­té­riel qui est sous-uti­li­sé. Il faut plus l’uti­li­ser pour faire en sorte que les com­por­te­ments de dé­pas­se­ment de vi­tesse soient sanc­tion­nés... Les so­cié­tés pri­vées ne se­ront pas ré­mu­né­rées au nombre d’in­frac­tions mais au temps que le ra­dar au­ra pas­sé sur la route».

Of­fi­ciel­le­ment, cette me­sure s’ins­crit dans une stra­té­gie qui sou­haite faire bais­ser la hausse de la mor­ta­li­té rou­tière. En 2016, 3.469 per­sonnes sont mortes sur les routes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.