Ar­rê­téz­pourz cy­ber­cri­mi­na­li­té ilz avouez desz viol s

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - LA UNE -

La cy­ber­cri­mi­na­li­té existe. La preuve : un si­gna­le­ment émis par un ser­vice tra­quant ce genre de dé­lit trans­mis au com­mis­sa­riat de po­lice d’Agen. Il concer­nait un age­nais tren­te­naire. Ce der­nier en­voyait à un cor­res­pon­dant des images pé­do­por­no­gra­phiques. In­ter­ro­gé par les fonc­tion­naires age­nais, l’homme a re­con­nu dé­te­nir ce type d’image.

Des fillettes vio­lées

Mais ce n’est pas tout. L’in­di­vi­du est pas­sé aux aveux. Il sem­ble­rait qu’il ait vio­lé deux de ses nièces et agres­sé sexuel­le­ment trois fillettes. Les faits se se­raient dé­rou­lés à par­tir de 2009. Toutes ces mal­heu­reuses vic­times étaient mi­neures à l’époque des faits. Elles ont été en­ten­dues par les en­quê­teurs de la bri­gade de la pro­tec­tion des fa­milles. Après avoir été au­di­tion­né par le ma­gis­trat de per­ma­nence l’in­di­vi­du a été mis en exa­men pour viols, agres­sions sexuelles et dé­ten­tion d’images à ca­rac­tère pé­do­por­no­gra­phique. Il a été écroué à la mai­son d’ar­rêt d’Agen. Cette per­sonne n’était pas connue des ser­vices de po­lice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.