Pierre Is­rael, un maire exem­plaire mais hors la loi...

Ca­nens sous le feu des pro­jec­teurs

Le Petit Journal - L'hebdo du Pays Toulousain - - Actualités -

C’est l’his­toire d’un maire qui se bat contre la loi pour faire bais­ser ses in­dem­ni­tés : ça se passe au­jourd’hui et à quelques ki­lo­mètres dans le sud Tou­lou­sain.

Pierre Is­rael est maire UDI de Ca­nens de­puis 2014, vil­lage de 71 ha­bi­tants, per­ché sur les col­lines du Vol­vestre. Au len­de­main de son élec­tion, il fait vo­ter par son con­seil mu­ni­ci­pal, la baisse de ses in­dem­ni­tés et celles de ses deux ad­joints : au lieu des 650 € men­suels, il ne touche plus que 450 € de­puis jan­vier 2015, ce qui lui per­met de dé­ga­ger de marges de ma­noeuvres per­met­tant de faire de l’in­ves­tis­se­ment.

Pierre Is­rael com­plète : « En pé­riode de res­tric­tions bud­gé­taires et dans un contexte de dé­fiance vis-à-vis des po­li­tiques, nous nous de­vons de mon­trer l’exemple ! ».

Mais de­puis jan­vier 2016, la loi NOTRE (Nou­velle or­ga­ni­sa­tion ter­ri­to­riale de la Ré­pu­blique) vise, entre autres à fa­ci­li­ter l’exer­cice par les élus lo­caux de leur man­dat. Elle im­pose aux maires des com­munes de moins de 1000 ha­bi­tants de per­ce­voir le pla­fond de leurs in­dem­ni­tés.

Pierre Is­rael sort sa cal­cu­lette : « Si mes ad­joints et moi de­vions tou­cher l’in­té­gra­li­té de nos in­dem­ni­tés, nous se­rions contraints d’aug­men­ter les im­pôts de 8 % ! Je me vois mal ex­pli­quer à mes ad­mi­nis­trés, que je vais aug­men­ter les im­pôts pour me payer ou à la se­cré­taire de mai­rie, dont l’in­dice est ge­lé de­puis 5 ans, que je vais tou­cher 200 € de plus par mois. ».

Le maire s’est donc tour­né vers la pré­fec­ture pour sa­voir com­ment faire bais­ser ses in­dem­ni­tés... peine per­due, celle-ci lui adresse un cour­rier, que nous nous sommes pro­cu­rés, lui rap­pe­lant sim­ple­ment la loi... Même ton, du cô­té de l’AMF (As­so­cia­tion des Maires de France) in­ter­ro­gée par le Lab : « Les par­le­men­taires ont adop­té la loi, les maires doivent l’ap­pli- quer, mais à l’AMF, on au­rait pré­fé­ré plus de sou­plesse sur cette ques­tion des in­dem­ni­tés ».

Alors que faire ? Le 1er édile de Ca­nens sort son ché­quier : « Si l’Etat m’oblige à aug­men­ter mes in­dem­ni­tés, je fe­rai un don à ma com­mune, chaque mois... ».

Pierre Is­rael, maire (UDI) de Ca­nens (pho­to : DDM)

La chaîne en­nei­gée des Py­ré­nées vue de Ca­nens le 19 fé­vrier

TF1 braque ses ca­mé­ras sur Pierre Is­rael

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.