Deux tou­lou­saines fi­na­listes ’un concours in­ter­na­tio­nal

Le Petit Journal - L'hebdo du Pays Toulousain - - LE POINT FORT -

Le Style et Co­lour Tro­phy de L’Oréal Pro­fes­sion­nel est un concours na­tio­nal et in­ter­na­tio­nal, 1er évé­ne­ment ar­tis­tique, qui per­met aux pro­fes­sion­nels de la coif­fure de ré­vé­ler les plus grands ta­lents de la pro­fes­sion à tra­vers le monde ! Deux coif­feuses tou­lou­saines sont ar­ri­vées en fi­nale de ce concours, évé­ne­ment ar­tis­tique ma­jeur de la pro­fes­sion. Elles se nomment Co­line Bour­dère et Va­lé­rie Guillaume. Ces deux coif­feuses ont des par­cours dif­fé­rents, mais une même pas­sion.

Le Pe­tit Jour­nal : Com­ment êtes-vous ar­ri­vées dans la coif­fure ?

Va­lé­rie Guillaume : C’est ar­ri­vé d’un coup, j’ai eu un in­té­rêt sou­dain pour la coif­fure. A l’époque je fai­sais un BEP en élec­tro­tech­nique et j’ai eu comme un dé­clic. J’ai com­pris que les études que je fai­sais ne m’in­té­res­saient plus et qu’il fal­lait que je fasse de la coif­fure. J’ai donc com­men­cé une for­ma­tion.

Co­line Bour­dère : Ce fut par ha­sard, je fai­sais des études lit­té­raires au ly­cée quand j’ai com­men­cé à m’in­té­res­ser à la coif­fure. C’était donc un cur­sus nor­mal jus­qu’au jour où j’ai vu un vi­suel de coif­fure, je l’ai trou­vé ma­gni­fique. C’est là que j’ai com­pris que je vou­lais être coif­feuse ! LPJ : Pou­vez-vous nous en dire un peu plus sur votre par­cours pro­fes­sion­nel ?

Va­lé­rie Guillaume : J’ai gran­di et fait mes études à Bor­deaux. Le pre­mier sa­lon dans le­quel j’ai tra­vaillé était le sa­lon dans le­quel j’al­lais quand j’étais en­fant. En­suite j’ai eu une op­por­tu­ni­té de tra­vail avec mon for­ma­teur qui était am­bas­sa­deur de L’Oréal Rou­ma­nie, je l’ai donc sui­vi là-bas et j’y suis res­tée quelque temps. Ce­la m’a per­mis de dé­cou­vrir le tra­vail pour les shoo­tings et les dé­fi­lés, c’était une ex­pé­rience très in­té­res­sante et j’ai vou­lu con­ti­nuer en ar­ri­vant en France.

Co­line Bour­dère : Au dé­but de ma car­rière j’ai tra­vaillé dans un sa­lon de coif­fure haut de gamme dans le Gers du nom de « Bru­gio­lo. » Au­jourd’hui je gère une mi­cro en­tre­prise spé­cia­li­sée dans l’évé­ne­men­tiel, c’est comme ce­la que j’ai pu tra­vailler avec France 2 lors de la fête de la mu­sique. Je tra­vaille éga­le­ment avec le Théâtre du Ca­pi­tole.

La grande fi­nale na­tio­nale au­ra lieu à Pa­ris, au Li­do, le di­manche 17 sep­tembre 2017. Un ju­ry com­po­sé de 6 ex­perts se­ra char­gé de sé­lec­tion­ner les ga­gnants par­mi les 15 fi­na­listes par­ti­ci­pants. Nous sou­hai­tons bonne chance à nos deux tou­lou­saines !

Co­line Bour­dère

Va­lé­rie Guillaume

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.