Une va­lise aban­don­née sème la pa­nique

Les dé­mi­neurs sous la halle...

Le Petit Journal - L'hebdo du Pays Toulousain - - LA UNE -

Ven­dre­di ma­tin, quelle ne fut pas la sur­prise des Gre­na­dains pré­sents à proxi­mi­té de la Halle de voir la gen­dar­me­rie de­man­der une éva­cua­tion des lo­caux et des com­merces ou­verts...

Com­men­cer la jour­née en al­lant avec les amis ou les col­lègues boire le ca­fé du ma­tin est un plai­sir que beau­coup d’entre nous pratique...

Ven­dre­di ma­tin, quelle ne fut pas la sur­prise des Gre­na­dains pré­sents à proxi­mi­té de la Halle de voir la gen­dar­me­rie de­man­der une éva­cua­tion des lo­caux et des com­merces ou­verts, et la po­lice mu­ni­ci­pale in­ter­dire l’ap­proche à cette heure ma­ti­nale aux éta­blis­se­ments qui s’ap­prê­tait à re­le­ver les ri­deaux.

La cause ? Une va­lise sus­pecte, non iden­ti­fiée dé­po­sée, aban­don­née ou ou­bliée au pied d’un pi­lier de la Halle (angle de la rue Vic­tor Hu­go et de la rue de la Ré­pu­blique sur la contre al­lée, à proxi- mi­té du ca­fé PMU).

Pré­ve­nues, les forces de l’ordre ont éta­bli un pé­ri­mètre de sé­cu­ri­té, ont contac­té le ser­vice dé­mi­nage qui, ar­ri­vé sur place, pro­cé­dait à l’ou­ver­ture de la va­lise se­lon les pro­to­coles ha­bi­tuels. A titre de me­sure pré­ven­tive, les pom­piers avaient été in­for­més et se trou­vaient à proxi­mi­té pour une éven­tuelle in­ter­ven­tion.

Jean Paul Del­mas, maire de Grenade et quelques conseillers mu­ni­ci­paux étaient pré­sents et vi­gi­lants sur le res­pect des consignes de sé­cu­ri­té pour la po­pu­la­tion.

Après une dé­to­na­tion vo­lon­tai­re­ment dé­clen­chée par les dé­mi­neurs, la va­lise s’est ou­verte lais­sant dé­cou­vrir son conte­nu : des pa­piers di­vers et va­riés.

C’est bien connu quand vous triez les pa­piers, vous les met­tez dans une va­lise que vous al­lez dé­po­ser au pied d’un pi­lier de la halle !

Une drôle de ma­nière de réa­li­ser le tri sé­lec­tif à moins que ce ne soit une ma­nière de res­sen­tir de l’adré­na­line comme ceux qui al­lument des feux de fo­rêt ou Mon­sieur Ca­len­drier qui, pour ce ven­dre­di avait mis en évè­ne­ment prin­ci­pal la com­pa­ru­tion d’un pré­ve­nu de­vant le Tri­bu­nal de Tou­louse pour son rôle dans la vio­lente rixe qui s’était pro­duite le 4 sep- tembre der­nier de­vant le ca­fé PMU (voir notre édi­tion du ven­dre­di 8 sep­tembre). Pour in­for­ma­tion, le pro­cu­reur a de­man­dé 18 mois de pri­son avec main­tien en dé­ten­tion, le Tri­bu­nal a condam­né le pré­ve­nu à 1 an de pri­son, sans man­dat de dé­pôt, avec in­ter­dic­tion de dé­te­nir une arme pen­dant 5 ans.

Alors, coïn­ci­dence, ha­sard ou Al­zeih­mer pour le pro­prié­taire de la va­lise ? Après cette agi­ta­tion ma­ti­nale, tout le monde fût ras­su­ré, in­for­mé et s’est di­ri­gé vers les ca­fés pour dé­gus­ter le pe­tit noir du ma­tin et dis­cu­ter de ce qu’ils ve­naient de vivre.

Les pom­piers et au­to­ri­tés pré­sents

Eloi­gnez vous

Les dé­mi­neurs se pré­parent à in­ter­ve­nir

Du pa­pier, que du pa­pier !

La va­lise au pied du pi­lier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.