La ren­trée du dé­pu­té Jean-Fran­çois Por­tar­rieu

Le Petit Journal - L'hebdo du Pays Toulousain - - LA UNE -

Dé­pu­té de la 5ème cir­cons­crip­tion de Haute-Garonne de­puis le mois de juin, JeanF­ran­çois Por­tar­rieu re­vient pour nous sur ses pre­miers mois de man­dat. Ren­contre avec un élu en marche ra­pide...

Après une cam­pagne ter­mi­née au sprint, les pre­mières se­maines du man­dat de Jean-Fran­çois Por­tar­rieu n’ont pas été plus calmes. Au me­nu du dé­but de l’été : la fin de son tra­vail pro­fes­sion­nel et une ins­tal­la­tion au pas de course à l’as­sem­blée na­tio­nale. « Comme pré­vu, je me consacre à temps com­plet à mon tra­vail de Dé­pu­té », confirme l’élu. Pour re­ce­voir ceux qui le sol­li­citent, il sou­haite « ins­tal­ler des per­ma­nences mo­biles dans les mai­ries, en plus de celle de Fon­beau­zard que nous al­lons inau­gu­rer le 19 oc­tobre ». Dans ces lo­caux de la rue des mar­ron­niers, ses at­ta­chés par­le­men­taires, Pa­trick Bar­rau et Yoann Peres plan- chent sur les dos­siers. Sa sup­pléante, Isa­belle Gay­raud, se rend aus­si sur le ter­rain pour ho­no­rer les sol­li­ci­ta­tions. Pour plus de proxi­mi­té, ils sou­haitent or­ga­ni­ser des comptes ren­dus de man­dat ré­gu­liers et des groupes d’in­té­rêts pour tra­vailler sur dif­fé­rents su­jets. Et de ra­jou­ter : « Je ne me contente pas des in­vi­ta­tions qui m’ar­rivent, je vais aus­si au contact des as­so­cia­tions et des en­tre­prises ». Ce fut le cas ré­cem­ment aux Gra­viers Ga­ron­nais, à Lieb­herr ou aux pé­pi­nières Gré­go­ri. Et de ra­jou­ter : « Je veux al­ler au de­vant des ac­teurs du ter­ri­toire avec bien­veillance et prag­ma­tisme ». Lo­ca­le­ment, JeanF­ran­çois Por­tar­rieu évoque le su­jet de la mo­bi­li­té comme « dé­ci­sif ». Il se veut aus­si porte pa­role des maires comme lors­qu’ils se mo­bi­lisent pour de­man­der un nou­veau pont sur la Garonne. « Sur ce su­jet comme pour l’amé­na­ge­ment fer­ro­viaire et l’en­trée de la LGV, ces pro­jets doivent ras­sem­bler. On ne rem­por­te­ra le match que si toutes les col­lec­ti­vi­tés sont unis et pro­po­si­tion­nel », pré­cise-t-il. L’am­bi­tion d’être « un bon Dé­pu­té »

Jean-Fran­çois Por­tar­rieu a in­té­gré la pres­ti­gieuse com­mis­sion des af­faires étran­gères, où siègent les Dé­pu­tés les plus mé­dia­tiques. Il évoque sa sa­tis­fac­tion :« C’est as­sez rare pour un no­vice d’y être mais je sou­hai­tais vrai­ment m’y in­té­res­ser ». Et de conti­nuer : « Je me suis de­man­dé où je pou­vais être le plus utile et le plus ef­fi­cace. J’ai l’am­bi­tion d’être un bon Dé­pu­té. J’ai choi­si cette com­mis­sion car je m’in­té­resse au tou­risme, qui en dé­pend. C’est un su­jet que je connais bien avec plu­sieurs en­jeux sur notre ter­ri­toire, no­tam­ment l’oe­no­tou­risme dans le fron­ton­nais, le tou­risme flu­vial et bien­tôt l’ar­ri­vée du parc des ex­po­si- tions ». Plus ré­cem­ment, Jean-Fran­çois Por­tar­rieu, a été élu à la tête du XV Par­le­men­taire. « Une équipe pour vivre les va­leurs du rug­by, au-de­là des cli­vages » ex­plique-t-il, à l’heure d’ali­gner dans la même équipe des « joueurs » de la France In­sou­mise ou du Front Na­tio­nal. De tous bords, les Dé­pu­tés et Sé­na­teurs vont en­suite dé­fier les autres par­le­ments du tour­noi des VI na­tions. L’in­ves­tis­se­ment du Dé­pu­té Por­tar­rieu concerne aus­si une des­ti­na­tion plus exo­tique. Il vient d’être élu pré­sident du groupe d’ami­tié Fran­ceMexique. Un pays qui n’est autre que la 11ème na­tion mon­diale et 5ème en ma­tière d’ac­ti­vi­té tou­ris­tique. En ma­tière d’éco­no­mie et de tou­risme, de l’As­sem­blée Na­tio­nale et jus­qu’à Mexi­co, le fron­ton­nais et le nord-tou­lou­sain de­vraient être bien re­pré­sen­té.

Jean-Fran­çois Por­tar­rieu en­tou­ré de Pa­trick Bar­rau et Yoann Peres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.