« Avec l’uni­té de soins de longue du­rée»

Le Petit Journal - L’hebdo local de l’Ariège - - HAUTE-ARIÈGE - .

Le pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes du pays de Ta­ras­con com­mu­nique: « ce 17 mai, un conseil de sur­veillance de l’hô­pi­tal Jules Rousse doit avoir lieu. Le pro­jet de construc­tion du nou­vel éta­blis­se­ment se­ra au coeur des dé­bats. Ados­sé à cet hô­pi­tal, l’uni­té de soins de longue du­rée est un en­jeu fon­da­men­tal pour la qua­li­té du ser­vice que l’on doit à nos an­ciens, comme l’a rap­pe­lé très jus­te­ment le pré­sident du dé­par­te­ment dans un ré­cent com­mu­ni­qué. Il est de notre res­pon­sa­bi­li­té de leur ga­ran­tir une fin d’exis­tence digne et au plus près de leurs ra­cines. Le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion, plus fort ici que vers le nord du dé­par­te­ment, nous oblige en­core plus, en ef­fet, à main­te­nir un ser­vice pu­blic de proxi­mi­té. Comme ce­la avait été ar­rê­té, les 90 lits D’USLD oc­troyés par l’agence ré­gio­nale de San­té doivent se ré­par­tir lo­gi­que­ment à pa­ri­té entre le Cou­se­rans ( Chac), le pays d’olmes ( CHPO) et le Ta­ras­con­nais ( Hô­pi­tal Ju­les­rousse). Au­jourd’hui le m’in­ter­roge sur les vé­ri­tables in­ten­tions du di­rec­teur du CHI­VA, qui tente de jus­ti­fier le transfert à L’EPHAD de Foix des 30 lits D’USLD ini­tia­le­ment pré­vus à Ta­ras­con. Comment être convain­cu par des ex­pli­ca­tions qui sou­dai­ne­ment ren­draient im­pos­sible le main­tien d’un ser­vice dans le Ta­ras­con­nais alors que cette uni­té de­vien­drait en­vi­sa­geable à 15 kms ? Cette nou­velle « dé­lo­ca­li­sa­tion» se­rait sim­ple­ment in­sup­por­table pour le ter­ri­toire et ses ha­bi­tants. Une fois par­ti, nul ne peut croire que ce ser­vice re­vien­dra. Les élus du pays de Ta­ras­con ont clai­re­ment ex­pri­mé leur vo­lon­té de main­te­nir un hô­pi­tal équi­pé d’ins­tal­la­tions tech­niques et de per­son­nel mé­di­cal suf­fi­sants pour per­mettre à nos an­ciens de res­ter le plus long­temps pos­sible sur leur ter­ri­toire. Hen­ri Nay­rou me trou­ve­ra à ses cô­tés avec les maires du Ta­ras­con­nais pour tra­vailler à cet amé­na­ge­ment co­hé­rent. J’en ap­pelle à la so­li­da­ri­té de tous pour dé­fendre la qua­li­té du nou­vel hô­pi­tal. Il faut re­fu­ser le dé­man­tè­le­ment de l’hô­pi­tal Jules Rousse».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.