Les Pi­bou­lards : une époque for­mi­dable !

Ce­la mé­ri­tait bien un livre !

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - LA UNE -

Pour la pe­tite his­toire ... Dans les an­nées 1960, la seule dis­trac­tion des jeunes était d’ar­pen­ter l’ave­nue, en par­tant du ca­fé de France, pour­sui­vant sur l’ave­nue Wil­son, via le jar­din pu­blic, ou vice ver­sa. Quelques an­nées plus tard, le my­thique bar « chez Yvette » fut le té­moin d’autres aven­tures.

Ah ! Ces Pi­bou­lards ! Que d’aven­tures, de coup de fo­lies, d’encre ils ont fait cou­ler, de bo­bines ils ont édi­té.

Et ce nom ! « Les Pi­bou­lards » d’où il sort ?

Di­dier Cas­tan, « l’at­ta­ché de presse », le Mon­sieur com­mu­ni­ca­tion de la bande me ré­pond « Guy Fer­rères, alias « Sis­sou », n’ar­rê­tait pas de nous par­ler de «pi­boules» car il était un fa­na de cham­pi­gnons”. Et voi­là le pour­quoi du nom des « Pi­bou­lards ». Un peu comme l’his­toire de « Fa­rine » un autre personnage lé­gen­daire de Lé­zi­gnan. Ce der­nier cha­par­dant des abri­cots dans un ver­ger et les trou­vant « trop fa­ri­neux », s’est vu af­fu­blé à vie du nom de « Fa­rine ». Une spé­ci­fi­ci­té lo­cale d’ha­biller d’un sur­nom, ce­lui qui fe­ra écho d’une « ano­ma­lie ».

La fil­mo­gra­phie des Pi­bou­lards

« Du 1er “El Com­bo en 1972”, sui­vi de « Ri­fi­fi au cha­let » en 1973, « Le cer­cueil pié­gé » en 1974, « L’étrange docteur cer­veau » en 1976, « Di­manche à la ri­vière » en 1977 et « Lu­lu cham­pion du monde en 1978”. Une fil­mo­gra­phie à faire pâ­lir de ja­lou­sie un réa­li­sa­teur Amé­ri­cain.

La chronique lé­zi­gna­naise

Avec des dif­fé­rents re­por­tages (cy­clisme, rugby, pro­jec­tion au Pa­lais des Fêtes » Les an­nées BD

Par Régis Franc, son pre­mier film « Mau­vaise fille » en 1989.

L’es­pace Gi­bert à lui aus­si ac­cueilli les Pi­bou­lards. Ex­po­si­tion pho­tos, dif­fu­sion de films.

Les an­nées lit­té­ra­tures de Régis Franc.

Deux “Pi­bou­lards” en ac­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.