Une cé­ré­mo­nie du 11 no­vembre bien sui­vie

Un cé­ré­mo­nial qui a mon­tré l’im­por­tance de cet évé­ne­ment

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - LAURAGAIS - MONTAGNE NOIRE -

C’est en pré­sence de nom­breux Bra­mais que le sou­ve­nir du 11 no­vembre 1917, a été cé­lé­bré sur ces évé­ne­ments d’une guerre meur­trière. Le cor­tège sé­cu­ri­sé par la po­lice mu­ni­ci­pale s’or­ga­ni­sait de­puis le « Par­vis de la Laï­ci­té »

pour re­joindre le mo­nu­ment aux Morts, avec la contri­bu­tion mu­si­cale des Sans Sou­ci. Après le dé­pôt des gerbes, Eu­gène Saf­fon, pré­sident Fnaca, évo­qué les noms des Bra­mais morts pour la France. Après la mi­nute de si­lence,

pom­piers, le re­pré­sen­tant de la gen­dar­me­rie et l’of­fi­cier de la base de France Sud ren­daient les hon­neurs. Le Mes­sage de l’union fran­çaise des an­ciens com­bat­tants, était lu par Ma­téo Mar­ga­do, jeune élu du CMJ, puis Ma­dame le Maire Clau­die Mé­jean li­sait le mes­sage de la se­cré­taire d’état. Les jeunes de l’école élé­men­taire, le di­rec­teur et

une en­sei­gnante ain­si que les CMJ en­ton­naient en­suite la Mar­seillaise, et dont l’in­ter­pré­ta­tion don­nait des fris­sons à

l’as­sis­tance nom­breuse. Thi­bault Vio­la pour­sui­vait en li­sant la lettre d’un Poi­lu de 1917 qu’il adres­sait à sa fa­mille,

de­puis son lit d’hô­pi­tal. Clau­die Mé­jean dans son pro­pos di­sait no­tam­ment com­bien étaient im­por­tantes ces com­mé­mo­ra­tions. : « Vic­tor Hu­go, dès 1900 di­sait : “Et de l’union des li­ber­tés dans la fra­ter­ni­té des peuples naî­tra la sym­pa­thie des âmes, germe de cet im­mense ave­nir où com­men­ce­ra pour le genre humain la vie uni­ver­selle et que l’on ap­pel­le­ra la paix de l’eu­rope”. Il nous re­vient au­jourd’hui de ga­ran­tir cette paix du­rable en Eu­rope et de nous unir pour la pré­ser­ver en trans­met­tant aux jeunes gé­né­ra­tions une so­cié­té dont nous soyons fiers », puis adres­sait les re­mer­cie­ments à tous les re­pré­sen­tants des as­so­cia­tions, des corps consti­tués et de l’as­sis­tance.

Les en­fants des écoles

Le pu­blic

Portes-dra­peau

Portes-dra­peau

Le dé­pôt des gerbes

Les corps consti­tués

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.