Commémoration du 11 No­vembre

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - NARBONNAIS -

Le vil­lage de Saint Na­zaire d’aude a commémoré, Sa­me­di der­nier, la fin des com­bats de la pre­mière guerre mon­diale 1914/1918, entre la France, ses al­liés et l’al­le­magne ; ma­té­ria­li­sé par l’ar­mis­tice si­gné à 5H15, dans un wa­gon res­tau­rant, ba­sé en fo­rêt de Com­piégne.

Par­ti de l’hô­tel de ville, com­po­sé des di­gni­taires du vil­lage, du corps des sa­peurs pom­piers, quelques en­fants du groupe scolaire Re­né Pi­que­mal, ac­com­pa­gnés de Mme. CA­MUS – leur di­rec­trice et quelques ins­ti­tu­trices - pré­sente éga­le­ment la cho­rale du vil­lage « POUR LE PLAI­SIR « qui a in­ter­pré­tée deux chants, le dé­fi­lé a re­joint le mo­nu­ment du sou­ve­nir de ceux qui ont don­né leurs vies pour que la France reste libre.

La cé­ré­mo­nie, em­preinte d’une grande émo­tion, est ou­verte par l’énon­cé des Saint Na­zai­rois tom­bés au champ d’hon­neur, au­quel, après chaque nom, les en­fants ré­pon­daient « mort pour la France « .

Puis, en deux groupes, les en­fants ont ré­ci­té, l’un, « AU CHAMP D’HON­NEUR « poème de John Mac CRAE, l’autre, « LE DORMEUR DU VAL « d’ar­thur RIM­BAUD.

Dans son dis­cours, Mr. Le Maire, Joël HER­NAN­DEZ, a su trouver, avec beau­coup de di­gni­té et de fer­veur, les mots forts et pleins d’es­poir, pour rap­pe­ler que cette li­ber­té que nous vi­vons au­jourd’hui, nous la de­vons à tous ceux qui, pen­dant quatre ans, ont ver­sé leur sang.

La cé­ré­mo­nie s’est ache­vée par le tra­di­tion­nel dé­pôt de gerbe au pied de la stèle du Sou­ve­nir.

Après l’écoute de l ‘Hymne Na­tion­nal, Mr. Gilles BARTHÉS, notre Maître de cé­ré­mo­nie, a convié les per­son­na­li­tés pré­sentes, et le pu­blic ve­nu nom­breux, à prendre, salle de la Ré­pu­blique, le verre de l’ami­tié.

Le corps des sa­peurs pom­piers

Dis­cours de Mr. Le Maire : Joël Her­nan­dez

Dé­pôt de gerbe : M. Le Maire et des en­fants du vil­lage

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.