Agno­to­lo­gie et Agnos­tisme par Eric Lo­wen

Di­rec­teur de l’uni­ver­si­té Po­pu­laire de Phi­lo­so­phie de Tou­louse

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - CARCASSONNE -

L’art de la dés­in­for­ma­tion sous couvert de prô­ner doute et re­cherche : Un des as­pects mo­derne de l’obs­cu­ran­tisme n’est plus l’af­fir­ma­tion simple et di­recte de croyances et d’idées fausses, mais des stra­té­gies plus sub­tiles de dés­in­for­ma­tion, des lo­giques pseu­do-scien­ti­fiques, du soup­çon ins­tru­men­ta­li­sé et pré­sen­té comme du doute et des dis­po­si­tifs de dé­tour­ne­ment de l’attention.

Cette forme mo­derne d’obs­cu­ran­tisme est spé­ci­fique aux so­cié­tés «d’in­for­ma­tion » et à in­ter­net, mais son ob­jec­tif est tou­jours le même : main­te­nir dans l’igno­rance. L’étude de ces pro­duc­tions et pro­pa­ga­tions de l’igno­rance est ap­pe­lée l’agno­to­lo­gie, sorte d’épis­té­mo­lo­gie de l’obs­cu­ran­tisme.

Eric LO­WEN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.