Sous la plume de Louis

Poète Sais­sa­gais

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - LAURAGAIS - MONTAGNE NOIRE -

Es­prit, dis-moi, pour­quoi t’obs­tines-tu sans cesse ?

A gra­vir des som­mets qui ne vont nulle part.

Comme les flots vain­cus, par l’abrupte fa­laise,

La rê­ve­rie se brise aux pieds des hauts rem­parts.

In­vin­cibles et gris comme une for­te­resse ;

Gar­dée ja­lou­se­ment par les Dieux du sa­voir.

Qui n’ont cure de ceux qui rêvent sans es­poir.

Pour­tant par­fois, l’âme, comme un oi­seau s’en­vole

Vers les steppes bleu­tées, où l’ange blanc sur­pris

Nous ca­resse, sa­chant com­bien l’es­prit fri­vole

A be­soin de cha­leur et d’être un peu com­pris.

Dis-moi, pe­tit ange, mon âme est-elle folle,

De s’être ain­si per­due par ces lieux aus­si beaux ?

Vastes im­men­si­tés, sans cryptes ni tom­beaux.

Louis Ruiz “Beau­té cré­pus­cu­laire”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.