Portes ou­vertes chez Puech

Du pro­duc­teur au consom­ma­teur

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - LAURAGAIS - MONTAGNE NOIRE -

A peine fran­chi l’en­trée de l’ex­ploi­ta­tion, on tombe sur Ni­co­las Las­salle, pré­sident dé­par­te­men­tal de la sau­ve­garde de la race Gas­conne. Et il est in­ta­ris­sable le bougre, tou­jours amou­reux de ses bo­vins. ‘’ Avant tout, nous sommes éle­veurs, mais notre ap­proche vers le consom­ma­teur est dif­fé­rente. Le plai­sir de l’as­siette passe avant tout avec le res­pect et le bien-être de l’ani­mal. Nous sommes contre la mal­trai­tance ; la société est de­man­deuse de ce qui se passe en amont avant de choi­sir sa viande. Nous sommes pour les cir­cuits courts, en somme du pro­duc­teur jusque dans l’as­siette.’’ Il fal­lait cette pré­ci­sion du pré­sident dé­par­te­men­tal ; ses pro­pos ont été confir­mé par Ro­bert Puech, gé­rant de l’ex­ploi­ta­tion des Cou­lagues, si­tué sur la fron­tière entre Lacombe et Fon­tiers Ca­bar­dés.

Les portes ou­vertes, c’est de­ve­nu une tra­di­tion chez l’ex­ploi­tant de la race gas­conne. Tout d’abord, le chep­tel qui s’est étof­fé, en pas­sant de vingt-trois mères à trente-quatre sur une an­née. Ce sont aus­si les gé­nisses de rem­pla­ce­ment qui gros­sissent le trou­peau à soixante-quatre bêtes ; ‘’ On ne peut plus s’agran­dir faute d’es­pace’’ aver­tit ra­pi­de­ment et avec re­gret Ro­bert Puech. Pour­tant son éle­vage est connu sur la ré­gion, mais éga­le­ment au ni­veau na­tio­nal, après avoir par­ti­ci­pé à la plus grande ferme de France, celle du sa­lon agri­cole à Pa­ris, ex­pé­rience qui se re­nou­vel­le­ra en 2019. ‘’ Nous res­tons sur du tra­di­tion­nel’’ pré­cise l’éle­veur ‘’ nous vou­lons re­va­lo­ri­ser le pro­duit de la ferme avec la vente di­recte que nous pra­ti­quons’’ pour­suit l’oc­cu­pant des lieux.

Les Cou­lagues, c’est aus­si une par­ti­ci­pa­tion au concours na­tio­nal de la vache gas­conne, puis un autre ren­dez-vous les 14,15 et 16 sep­tembre au ‘’top cent’’ des Py­ré­nées ou cinq de ses bêtes sont dé­jà qua­li­fiées.

C’est dire l’au­dience ac­quise par l’ha­bi­tant de la Mon­tagne Noire, dont le fils Ni­co­las prend la même di­rec­tion. Plus proche de la na­ture, Ro­bert Puech, qui a ac­cueilli, ce der­nier di­manche, plus de deux cents convives sur son ex­ploi­ta­tion pour dé­gus­ter les pro­duits du ter­roir est bien connu des or­ga­ni­sa­teurs de la ré­gion. Il est dé­jà in­vi­té à as­sou­vir les quelques mille convives des ‘’Mous­tous­sades’’ les 30 juin et 1er juillet, c’est une re­con­nais­sance pour la qua­li­té de son dé­voue­ment au­tour de son éle­vage

Ro­bert et Ni­co­las Puech peuvent être fiers de leur éle­vage

Plus de deux cents convives pour sa­vou­rer le veau

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.