Un temps de par­tage et de mé­moire...

Le pré­sident du Sé­nat en vi­site

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - PAYS CARCASSONNAIS -

C’est une vi­site qui fait suite à des échanges de cour­rier et une ren­contre au Sé­nat entre le maire Éric Mé­nas­si et le pré­sident du Sé­nat. Tous deux par­lant le même lan­gage : ce­lui de la Ré­pu­blique. Une Ré­pu­blique juste, fra­ter­nelle, libre équi­table et laïque.

“Un temps de par­tage et de mé­moire...”, six mois après la jour­née tra­gique du 23 mars, c’est en ces termes que le pré­sident du Sé­nat, Gé­rard Lar­cher, ex­pli­quait sa ve­nue à Trèbes.

Le pré­sident Gé­rard Lar­cher a dé­bu­té son dé­pla­ce­ment par un mo­ment de re­cueille­ment dans le ma­ga­sin théâtre san­glant. Après quelques mots échan­gés avec des membres du per­son­nel, il dé­po­sait une gerbe en hom­mage aux quatre vic­times Chris­tian Med­vès, Her­vé Sos­na, Jean Ma­zières et le co­lo­nel Ar­naud Bel­trame.

Puis, il re­joi­gnait le col­lège Gas­ton Bon­heur pour “un mo­ment éton­nant, as­sez ex­tra­or­di­naire”, sou­li­gnait-il ou les col­lé­giens des classes de troi­sième l’ont in­ter­ro­gé sur le fonc­tion­ne­ment du Sé­nat, les ins­ti­tu­tions et les at­ten­tats.

Dans une ul­time in­ter­ven­tion, le pré­sident du Sé­nat, évo­quait tou­jours les va­leurs de la Ré­pu­blique et le sou­li­gnait à nou­veau, “les mots sont si peu... la Ré­pu­blique ne peut pas ou­blier, vos noms res­te­ront gra­vés, vous les vic­times d’une haine ab­so­lue ... “

Un dé­pôt de gerbe

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.