La « Bien­nale au­tour du Fil » vient de s’ache­ver

Ex­cel­lente édi­tion 2018

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - LAURAGAIS - MONTAGNE NOIRE -

Une bonne an­née de pré­pa­ra­tion et dans la der­nière se­maine, beau­coup de tra­vail pour l’équipe de la pré­si­dente Fran­çoise Jo­ver.

Et à la fer­me­ture de cette ma­gni­fique ex­po­si­tion, les sou­rires étaient sur tous les vi­sages car avec plus de 650 vi­si­teurs, il est ai­sé de dire que l’édi­tion de cette bien­nale est une réelle réus­site.

Il faut dire que tous les in­gré­dients du suc­cès étaient ras­sem­blés.

D’abord le cadre si en­vou­tant de la Mai­son Gra­mont

sur la place des Halles avec ses pièces si va­riées, ses murs de briques ap­pa­rentes et la taille in­ha­bi­tuelle de ses portes, et la per­son­na­li­sa­tion de bon goût de cha­cune des salles d’ex­po­si­tion.

En­suite la va­rié­té im­pres­sion­nante des tech­niques hu­maines au­tour d’une seule ma­tière, le fil, que ce soit sous forme de bro­de­rie, de plu­mas­se­rie, de ta­pis­se­rie de haute lisse, de cro­chet, de tri­cot, de feu­trage, d’arts di­vers ve­nus de pays si dif­fé­rents ( bro­de­rie de Tou­raine, ja­po­naise et d’al­sace , et en­core de Bre­tagne avec la bro­de­rie Gla­zig, ta­pis­se­rie de Mar­seille, etc.)

Sans ou­blier le ta­lent dif­fi­cile à éga­ler des Sa­breuses de Ru­ban ve­nues d’arles.

Et pour cou­ron­ner le tout, l’ac­cueil cha­leu­reux de l’équipe même de l’as­so­cia­tion

tant au bar (les crêpes !) que par­tout dans l’im­mense bâ­ti­ment.

Sin­cères fé­li­ci­ta­tions à toutes et à tous ! Ren­dez­vous en 2020 !

Il faut de très bons yeux pour être sa­breuse de ru­ban

La Mai­son Gra­mont est un cadre idéal de cette Bien­nale

Beau­coup de tra­vail pour une réelle oeuvre d’art

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.