Au­to­ri­sa­tion obs­té­trique re­ti­rée à l’hô­pi­tal de De­ca­ze­ville

Com­mu­ni­qué du sé­na­teur Jean-Claude Luche

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aveyron - - LE POINT FORT -

Voi­ci un com­mu­ni­qué du sé­na­teur Jean-Claude Luche, suite à la fer­me­ture dé­fi­ni­tive de la ma­ter­ni­té

de De­ca­ze­ville : « J’ap­prends avec dé­cep­tion l’an­nonce de l’agence ré­gio­nale de san­té de re­ti­rer l’au­to­ri­sa­tion obs­té­trique qui voit de ne pas rou­vrir la ma­ter­ni­té de De­ca­ze­ville.

Mal­gré la forte mo­bi­li­sa­tion des ha­bi­tants, des agents, des ac­teurs lo­caux et des élus dont je fais par­tie, notre de­mande n’a mal­heu­reu­se­ment pas été en­ten­due. Je ne com­prends pas cette dé­ci­sion et je par­tage la dés­illu­sion de ce ter­ri­toire qui ne doit pas se sen­tir dé­lais­sé.

Pour rap­pel, je suis in­ter­ve­nu pour le main­tien de ce ser­vice pu­blic le 18 jan­vier der­nier au­près de la mi­nistre des af­faires so­ciales ain­si que des au­to­ri­tés com­pé­tentes sur le dos­sier.

Je conti­nue­rai de le faire chaque fois que ce se­ra né­ces­saire dans le dé­parte- ment. Je ne peux me ré­soudre à voir nos ter­ri­toires ru­raux se vi­der, an­née après an­née, de ser­vices pu­blics.

La ru­ra­li­té ne doit pas faire les frais du phé­no­mène de mé­tro­po­li­sa­tion.

Nous mé­ri­tons plus de res­pect, l’Avey­ron mé­rite plus de res­pect.

L’éga­li­té et l’équi­té doivent être prises en consi­dé­ra­tion pour que chaque ha­bi­tant puisse avoir ac­cès aux mêmes soins où qu’il se trouve dans notre pays.

Je m’ef­force de tra­vailler, tous les jours, pour que l’Avey­ron soit plus at­trac­tif afin d’y voir res­ter nos jeunes et d’y ac­cueillir de nou­velles po­pu­la­tions pour ac­croître notre dé­ve­lop­pe­ment.

Vous pou­vez comp­ter sur mon en­ga­ge­ment le plus to­tal pour conti­nuer de dé­fendre notre cause, à sa­voir construire un ave­nir pour l’Avey­ron» . ( JeanC­laude LUCHE -Sé­na­teur de l’Avey­ron)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.