Vers un coup de frein sur la crois­sance de la de­mande mon­diale

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aveyron - - AGRICULTURE -

La de­mande mon­diale pour les den­rées agri­coles et ali­men­taires de base de­vrait ra­len­tir sa crois­sance au cours des dix ans à ve­nir, se­lon les pers­pec­tives agri­coles de l'OCDE et de la FAO pu­bliées lun­di.

Sur la pé­riode de 10 ans cou­verte par le rap­port, « la crois­sance de la de­mande » en pro­duits ali­men­taires de base « de­vrait peu à peu dé­cé­lé­rer ». Les deux rai­sons prin­ci­pales de ce re­tour­ne­ment de ten­dance sont le ra­len­tis­se­ment de la crois­sance en Chine, qui gé­nère une baisse de la consom­ma­tion, ain­si que le moindre sou­tien pu­blic dont bé­né­fi­cient les bio­car­bu­rants aux États-Unis et en Eu­rope, a sou­li­gné pour l'AFP Jo­na­than Brooks, chef de la di­vi­sion des échanges et mar­chés agroa­li­men­taires à l'OCDE. « D'après les pro­jec­tions, la de­mande de pro­duits agri­coles des­ti­nés à la pro­duc­tion de bio­car­bu­rants est ap­pe­lée à stag­ner compte te­nu de la baisse des prix de l'éner­gie et de l'adop­tion d'une po­li­tique plus mo­dé­rée concer­nant les bio­car­bu­rants dans plu­sieurs pays », pré­cise le rap­port.

Cette cor­rec­tion per­met­tra de ré­orien­ter les den­rées de base vers leur des­ti­na­tion nor­male : l'ali­men­ta­tion, et non plus l'éner­gie. Du coup, le rap­port s'at­tend à ce que la hausse de la consom­ma­tion dans les pays en voie de dé­ve­lop­pe­ment fasse tom­ber la pro­por­tion de la po­pu­la­tion mon­diale souf­frant de sous-ali­men­ta­tion de 11 à 8 % au cours des 10 an­nées à ve­nir, le nombre to­tal de per­sonnes concer­nées étant ra­me­né à moins de 650 mil­lions contre 788 mil­lions. Pour mé­moire, la crise ali­men­taire mon­diale en 2007-2008, qui avait ac­com­pa­gné la crise fi­nan­cière, avait eu pour ori­gine une flam­bée du prix des den­rées ali­men­taires de base, no­tam­ment de cer­tains oléa­gi­neux uti­li­sés pour les bio­car­bu­rants, de­ve­nus trop chers et gé­né­rant des émeutes de la faim dans plu­sieurs pays par­mi les plus pauvres du monde.

La consom­ma­tion de porc aug­mente beau­coup moins ra­pi­de­ment qu'avant

L'OCDE et la FAO pré­voient aus­si une hausse de la de­mande en sucre et en huile vé­gé­tale un peu par­tout dans le monde. « La ten­dance à consom­mer de plus en plus de pro­duits trans­for­més s'af­firme, et ce sont des pro­duits com­po­sés de beau­coup de sucre et d'huiles vé­gé­tales » a in­di­qué M. Brooks. Se­lon M. Brooks, le ra­len­tis­se­ment de la consom­ma­tion en Chine ne se­ra pas com­pen­sé par l'aug­men­ta­tion d'autres pays en voie de dé­ve­lop­pe­ment, no­tam­ment en rai­son des dif­fé­rences de ré­gime ali­men­taires se­lon les pays. « Il y au­ra une nette hausse de la de­mande en pro­duits ali­men­taires en Inde, mais le pays est es­sen­tiel­le­ment vé­gé­ta­rien et ce­la ne com­pen­se­ra pas le ra­len­tis­se­ment de la viande en Chine », a pré­dit M. Brooks. Ain­si la consom­ma­tion de porc, qui a aug­men­té de 10 mil­lions de tonnes entre 2006 et 2017 en Chine, de­vrait aug­men­ter de seule­ment 5 % entre 2017 et 2026, se­lon le rap­port.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.