40 loups se­ront abat­tus en France

Le loup in­dé­si­rable pour les agri­cul­teurs avey­ron­nais

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aveyron - - LE POINT FORT -

Une dé­lé­ga­tion d’éle­veurs de l’Aveyron et de l’Hé­rault de La Fé­dé­ra­tion Dé­par­te­men­tale des Syn­di­cats d’Ex­ploi­tants Agri­coles de l’Aveyron (FDSEA 12) et du syn­di­cat des Jeunes

Agri­cul­teurs ( JA 12) a été re­çue le Ven­dre­di 21 Juillet 2017 par le Mi­nistre de l’Agri­cul­ture et de l’Ali­men­ta­tion, Sté­phane Tra­vert et son conseiller spé­cial M. Bru­no Go­det. Les dif­fé­rentes or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales étaient re­pré­sen­tées de même que la Chambre d’Agri­cul­ture.

Lors de cette ren­contre, le Mi­nistre a an­non­cé sa ve­nue dans le dé­par­te­ment pour le 1er sep­tembre 2017. Les éle­veurs ont exi­gé l’in­ter­ven­tion de la bri­gade loup de toute ur­gence, ils ont éga­le­ment ré­cla­mé la créa­tion d’une deuxième bri­gade loup lo­ca­li­sée dans le sud Mas­sif Cen­tral. Le Mi­nistre a confir­mé le chiffre de 40 loups à pré­le­ver d’ici la fin de cette an­née en France mé­tro­pole, il a par ailleurs an­non­cé l’évo­lu­tion du dis­po­si­tif du plan loup vers un ar­rê­té plu­ri-an­nuel, où les pré­lè­ve­ments tien­draient compte no­tam­ment du nombre de loups pré­sents sur le ter­ri­toire ain­si que du nombre d’at­taques... Des dis­cus­sions se­ront ou­vertes pro­chai­ne­ment en ce sens.

La dé­lé­ga­tion a rap­pe­lé le droit des éle­veurs à dé­fendre leurs trou­peaux et l’ob­jec­tif « de par­ve­nir à zé­ro at­taque».

Se­lon l’équipe ONCFS ( Of­fice Na­tio­nal de la Chasse et de la Faune Sau­vage) d’ani­ma­tion du Ré­seau LoupLynx, « au ni­veau du Mas­sif Cen­tral, la si­tua­tion est iden­tique à celle de l’hi­ver der­nier avec la per­sis­tance des trois ZPP en Au­brac, Ta- nargue-Gar­dille et sur les Grands Causses - Mont Lo­zère, et s’ajoute la pré­sence per­ma­nente d’un loup main­te­nant confir­mée dans le mas­sif du Ca­roux entre Hé­rault et Aveyron. D’autres sec­teurs de pré­sence ré­cente et/ou ponctuelle du loup sont consi­dé­rés à sur­veiller à l’is­sue de l’hi­ver sur les sec­teurs du Pla­teau du Lar­zac en Aveyron, de Mar­ge­ride en Lo­zère, au Mont Ai­goual en Lo­zère – Gard, au Mont Brune Es­té­ron dans les Alpes Ma­ri­times et en Char­treuse – Val­daine dans l’Isère ».

Le Mi­nistre de l’Agri­cul­ture a af­fir­mé avoir pris toute la me­sure de la dé­tresse des éle­veurs, des en­jeux, de l’im­por­tance de l’éle­vage et du pas­to­ra­lisme pour les zones ru­rales. Ce qui a fait ré­agir les as­so­cia­tions de pro­tec­tion du loup dans l’éco-sys­tème.

Pré­sence d’un loup de pas­sage dans le sud et d’un autre loup dans le nord Aveyron

Les loups vic­times des «tirs de loups» sont obli­gé de fuir pour sur­vivre, ce qui mé­ca­ni­que­ment les ré­par­ti de plus en plus sur le ter­ri­toire fran­çais. Est-ce vrai­ment la so­lu­tion ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.