Les as­so­cia­tions de pro­tec­tion du loup contre les abat­tages !

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aveyron - - LE POINT FORT -

Les mi­nistres de la Tran­si­tion éco­lo­gique Ni­co­las Hu­lot et de l’agri­cul­ture Sté­phane Tra­vert, ont an­non­cé le 20 juillet der­nier leur ac­cord pour l’abat­tage de 40 loups entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018, pour disent t’ils « li­mi­ter les dé­gâts sur les trou­peaux ». Une dé­ci­sion non ap­pré­ciée des as­so­cia­tions de dé­fense du loup comme « As­pas » et « Fé­rus », qui avaient cla­qué la porte d’une réunion du Co­mi­té na­tio­nal sur l’ani­mal le 22 juin der­nier à Lyon, quand le dé­bat de­vait por­ter sur ce pro­chain quo­ta d’abat­tages.

L’as­so­cia­tion « Fer­rus » a lan­cée le ma­ni­feste de CAP Loup. Cette as­so­cia­tion re­groupe une tren­taine de per­son­na­li­tés dont Yann Ar­thus-Ber­trand (pho­to­graphe) et Jacques Per­rin (ci­néaste, co­mé­dien), si­gna­taires du ma­ni­feste et qui ap­pa­raissent dans une vi­déo cir­cu­lant sur les ré­seaux so­ciaux (#SOS­loups - Stop aux tirs des loups).

Les as­so­cia­tions réunies dans « CAP Loup » es­timent que ces tirs ne sont pas né­ces­saires, se ba­sant sur L’ex­per­tise scien­ti­fique col­lec­tive com­man­dée par le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment (Mu­séum Na­tio­nal d’His­toire Na­tu­relle / ONCFS pa­rue en mars 2017 et), in­di­quant qu’il n’est pas prou­vée que les tirs de loups soient ef­fi­caces pour la pro­tec­tion des trou­peaux.

Les cher­cheurs s’in­ter­rogent éga­le­ment sur leurs ef­fets contre-pro­duc­tifs pro­vo­quant l’écla­te­ment de la meute et les consé­quences obli­geant les loups à se dé­pla­cer et se dis­per­ser sur le ter­ri­toire, ce qui mé­ca­ni­que­ment aug­mente la hausse de la pré­da­tion. D’ailleurs, l’as­so­cia­tion « Fe­rus » de­mande à l’état fran­çais de jus­ti­fier ces morts de loups en réa­li­sant un « bi­lan de l’ef­fi­ca­ci­té des tirs de loups sur la pré­da­tion », puisque c’est la pro­tec­tion des trou­peaux qui in­cite le gou­ver­ne­ment à don­ner l’au­to­ri­sa­tion de les tuer.

Les as­so­cia­tions réunies dans CAP Loup es­timent que « La bio­di­ver­si­té, l’in­té­rêt gé­né­ral et le res­pect de la vie ani­male ne doivent pas être sa­cri­fiés pour sa­tis­faire des lob­bies cy­né­gé­tiques et agri­coles ». Elles pré­cisent que :« Cette po­li­tique de tirs est un mau­vais si­gnal en­voyé aux éle­veurs qui ne sont pas en­cou­ra­gés à mettre en place les me­sures de pro­tec­tion des trou­peaux ». Elles de­mandent l’ar­rêt des abat­tages et la mise en place d’une vraie po­li­tique de co­ha­bi­ta­tion entre les ac­ti­vi­tés hu­maines et les loups utiles dans la chaine de la bio­di­ver­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.