Un nid de fre­lons si­gna­lé

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Hérault - - LA UNE -

Ce mar­di ma­tin, à Pous­san, au ni­veau de la zone d’ac­ti­vi­tés des Trouyaux, au bord de la route de Gi­gean, en se pro­me­nant, des Pous­san­nais ont aper­çu un nid de fre­lons car ceux-ci se voient plus fa­ci­le­ment main­te­nant avec la chute des feuilles.

Les ser­vices mu­ni­ci­paux et les pom­piers de Bou­zigues ont été aver­tis pour éven­tuel­le­ment neu­tra­li­ser le nid et sé­cu­ri­ser le pé­ri­mètre car le nid est vrai­ment très im­pres­sion­nant. Mais ce se­ront cer­tai­ne­ment des ser­vices spé­cia­li­sés qui in­ter­vien­dront car il est dans un arbre sur un ter­rain pri­vé.

Les in­ter­ven­tions sur la voie pu­blique et dans les bâ- ti­ments com­mu­naux sont gra­tuites, En re­vanche les par­ti­cu­liers doivent s’in­for­mer en pre­mier lieu à la Mai­rie ou au 112 quant celle-ci est fer­mée.

Le fre­lon eu­ro­péen (Ves­pa cra­bro) est une es­pèce d’hy­mé­no­ptère eu­so­cial de la fa­mille des ves­pi­dés res­sem­blant à une guêpe com­mune mais de taille deux fois plus im­por­tante; c’est en fait la plus grosse des es­pèces de guêpes eu­ro­péennes. La reine at­teint jus­qu’à 35 mm, les ou­vrières font de 18 à 25 mm et les mâles de 21 à 28 mm. Rayé de jaune et de noir sur l’ab­do­men, la tête, le tho­rax, l’ab­do­men et les an­tennes sont tein­tés de roux.Ses co­lo­nies an­nuelles ne sur­vivent pas aux pre­miers froids, à l’ex­cep­tion des jeunes reines fé­con­dées.

La pi­qûre de cet in­secte, comme celles des autres ves­pi­dés est très dou­lou­reuse à cause du dia­mètre du dard et de la com­po­si­tion du ve­nin, celle-ci n’est pas mor­telle même lors­qu’une per­sonne est at­ta­quée par plu­sieurs di­zaines de fre­lons. Néan­moins une seule pi­qûre peut tuer si l’in­di­vi­du est al­ler­gique, en par­ti­cu­lier en cas d’oe­dème de Quincke ou de choc ana­phy­lac­tique.

Le nid peut dé­pas­ser une ca­pa­ci­té de 25 litres

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.