Rieux-vol­vestre : inau­gu­ra­tion de la mai­son de san­té plu­ri-pro­fes­sion­nelle

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - DÉPARTEMENT -

Il y a des pro­jets qui font consen­sus tant la né­ces­si­té ap­pa­raît évi­dente une fois qu’il est réa­li­sé. La mai­son plu­ri-pro­fes­sion­nelle de Rieux Vol­vestre vient d’être inau­gu­rée en pré­sence des 16 pro­fes­sion­nels de san­té qui vont y tra­vailler, de Ma­ryse Ve­zat maire de Rieux Vol­vestre et de son con­seil mu­ni­ci­pal, de Sé­bas­tien Vin­ci­ni conseiller dé­par­te­men­tal du can­ton, de Laurent Po­quet dé­lé­gué dé­par­te­men­tal de l’agence Ré­gio­nale de San­té et de nom­breux élus du pays ri­vois. L’ar­tiste in­ter­na­tio­nal Syl­vian Mes­chia qui a as­su­ré toute la dé­co­ra­tion du bâ­ti­ment était éga­le­ment pré­sent.

Le doc­teur Mi­chel Mail­hol fai­sait l’his­to­rique de ce pro­jet qui trouve sa source dans une ren­contre :

« Il y a 5 ans, qua­si­ment jour pour jour, 2 mé­de­cins gé­né­ra­listes du vil­lage ont de­man­dé un en­tre­tien à ma­dame le Maire de Rieux-vol­vestre. L’ob­jet de cette ren­contre était leur pré­oc­cu­pa­tion pour l’ave­nir de ce que l’on dé­nomme au­jourd’hui l’offre de soins de proxi­mi­té de notre ter­ri­toire. D’ici à 2020 l’en­semble des mé­de­cins et in­fir­mières exer­çant sur l’an­cien can­ton de RieuxVol­vestre al­laient prendre leur re­traite. Ce constat po­sait la ques­tion de leur suc­ces­sion dans un contexte de dé­ser­ti­fi­ca­tion mé­di­cale en mi­lieu ru­ral.

Pour ré­pondre à cette in­quié­tude le seul choix pos­sible était la créa­tion d’un re­grou­pe­ment des pro­fes­sion­nels de san­té (PDS). Une ving­taine d’entre eux se sont dès lors consti­tués en as­so­cia­tion et ont dé­fi­ni un pro­jet de san­té pour le ter­ri­toire. La créa­tion d’une Mai­son de San­té plu­ri-pro­fes­sion­nelle (MSP) en se­rait la pre­mière étape. Cette phase de ré­flexion et de tra­vail en com­mun va du­rer 3 an­nées. »

Une fois la créa­tion de la MSP dé­ci­dée, l’ob­jec­tif sui­vant a été le main­tien et le dé­ve­lop­pe­ment de l’offre de soins. Le noyau ini­tial de PDS re­grou­pait

-2 mé­de­cins gé­né­ra­listes, les Dr Bri­gitte DE NAYVILLE et Mi­chel MAIL­HOL,

-1 chi­rur­gien-den­tiste le Dr Ju­lien CAS­SAIGNE

-1 phar­ma­cien Florent AL­BERT

-1 mas­seur-ki­né­si­thé­ra­peute Mme Ca­ro­line BREZILLON

-1 or­tho­pho­niste M. Pa­trice ROU­ZEAU

-2 in­fir­mières Mes­dames Fran­çoise DE­RAY et Ma­ryse MA­BILLE. En quelques étapes, ce noyau s’est en­suite en­ri­chi:

Une in­fir­mière, Mme Guy­laine DE­LAU­NAY une sa­ge­femme, Ma­dame Es­telle STAUDER qui a éga­le­ment re­joint le club des in­ves­tis- seurs et une er­go­thé­ra­peute, Ma­dame Jac­que­line LE GUI­GO.

Les 2 in­fir­mières ini­tia­trices ayant ré­cem­ment pris leur re­traite, 3 nou­veaux in­fir­miers ont re­joint la Mai­son de San­té : Mes­dames Na­tha­lie MARMOTTIN et Syl­vie POL­LET et mon­sieur Ri­chard SEATEUN.

A l’au­tomne der­nier une étape es­sen­tielle a été fran­chie: un jeune mé­de­cin gé­né­ra­liste, le Dr Bas­tien JEU­DY-BROS­SET a re­joint l’équipe, sé­duit par l’exer­cice re­grou­pé et le cadre de la MSP. En­fin der­niè­re­ment une pé­di­cure-po­do­logue, Ma­dame Ca­mille DAIDIE, une psy­cho­mo­tri­cienne, Ma­dame Ti­phaine VIGNE nous ont re­joints. Une psy­cho­logue doit si­gner son contrat dans les jours à ve­nir. Ce sont donc seize pro­fes­sion­nels de san­té qui vont dé­sor­mais exer­cer au sein de ce bâ­ti­ment et pro­po­ser à la po­pu­la­tion une offre de soins des plus com­plètes pour un ter­ri­toire ru­ral.

Les re­mer­cie­ments: Le doc­teur Mail­hol re­mer­ciait tous les ac­teurs qui avaient per­mis que cette réa­li­sa­tion ar­rive à son terme. Nous ci­te­rons sim­ple­ment Syl­vian MES­CHIA, ar­tiste gra­phiste re­con­nu. « Avec lui, notre mai­son de san­té fait en­trer la créa­tion ar­tis­tique dans ses murs. » L’équipe du SSIAD-ESA em­me­née par sa di­rec­trice Ma­dame Fran­çoise GAR­CIA « Nous avons dé­ve­lop­pé le pro­jet de san­té et me­né la plu­part de nos ac­tions. C’est aus­si l’oc­ca­sion de les re­mer­cier de leur hos­pi­ta­li­té puis­qu’ils ont hé­ber­gé les 130 réunions né­ces­saires. » La mu­ni­ci­pa­li­té de Rieux et par­ti­cu­liè­re­ment son maire. « Dès le pre­mier jour, Ma­ryse VE­ZAT nous a sou­te­nus et en­cou­ra­gés. Elle nous a ac­com­pa­gnés ef­fi­ca­ce­ment à chaque étape du pro­jet. Soyez en ici re­mer­ciée. Nous y as­so­cie­rons ses ad­joints Mi­chel AUDOUBERT, Mi­chel BAR­BE­RO et Yves CA­RON-JOUR­DA »

En conclu­sion le doc­teur Mail­hol pré­ci­sait :

« Cette inau­gu­ra­tion au­jourd’hui et l’ou­ver­ture de notre Mai­son la se­maine pro­chaine, n’est ce pas là la meilleure fa­çon de re­mer­cier tous les ac­teurs de ce pro­jet. De les re­mer­cier de la confiance qu’ils nous ont té­moi­gnée. Nous fe­rons en sorte par les soins que va of­frir la Mai­son de San­té d’être à la hau­teur de cette confiance. »

Les prises de pa­role Ma­ryse Ve­zat ne dis­si­mu­lait pas sa grande joie sur l’ou­ver­ture d’une mai­son de san­té plu­ri-pro­fes­sion­nelle à Rieux Vol­vestre et sa sa­tis­fac­tion d’avoir été une fa­ci­li­ta­trice de tous les ins­tants : « Nous avons eu la chance d’avoir deux mé­de­cins, pour­tant à l’âge de la re­traite qui ont fait le choix de l’ave­nir... Mer­ci pour votre en­ga­ge­ment et cette ex­cep­tion­nelle réa­li­sa­tion... Au nom de tous les ha­bi­tants du ter­ri­toire, mer­ci in­fi­ni­ment à vous tous... De plus le bâ­ti­ment a l’im­mense avan­tage de se trou­ver près du centre de ra­dio­lo­gie et au coeur de notre vil­lage... »

Laurent Po­quet pour L’ARS sou­li­gnait l’en­ga­ge­ment des pro­fes­sion­nels de san­té. Il pré­ci­sait que ce pro­jet fi­ne­ment éla­bo­ré pré­sen­tait tous les fac­teurs de réus­site et que la MSP sau­ra oc­cu­per une place forte dans ce ter­ri­toire.

Une ex­cel­lence qui de­vrait mar­quer son temps

La vi­site a per­mis de se rendre compte de l’ex­cel­lence des ins­tal­la­tions et de la qua­li­té du bâ­ti­ment qui fait face à la chaine des Py­ré­nées. « Se faire soi­gner va de- ve­nir un plai­sir » di­sait cer­tains fu­turs pa­tients ad­mi­ra­tifs de­vant une telle réa­li­sa­tion.

Ce n’est pas sans émo­tion et sous un ton­nerre d’ap­plau­dis­se­ments que la plaque por­tant le lo­go de la mai­son de san­té fut dé­voi­lée. Une im­pres­sion qu’il y au­rait pour la ville-ci­té un avant et un après et que ce mo­ment pre­nait date dans l’his­toire de la vie de Rieux Vol­vestre. . Seul l’ave­nir le di­ra mais d’ores et dé­jà il s’agit bien bien d’ une réa­li­sa­tion struc­tu­rante pour le ter­ri­toire.

Une émo­tion pal­pable lors de l’ap­pa­ri­tion de la plaque

Lors des dis­cours

Des ins­tal­la­tions ul­tra mo­dernes

Il y avait foule pour l’inau­gu­ra­tion

La dé­co­ra­tion réa­li­sée par l’ar­tiste Syl­vian Mes­chia

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.