Im­pa­tience

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - LE POINT FORT -

Un nou­veau mal de so­cié­té est né en même temps que les nou­velles tech­no­lo­gies qui nous ha­bi­tuent au «tout tout de suite». Im­pos­sible d’at­tendre pen­dant quelques jours, ou une se­maine, la li­vrai­son de ce que nous dé­si­rons, en pas­sant par le ca­nal tra­di­tion­nel d’un com­mer­çant. Par in­ter­net, tout - ou presque - est li­vré le len­de­main et, pour bien­tôt, ce se­ra le jour même. Par ex­ten­sion, on ne to­lère plus d’at­tendre. Une ré­ponse doit être ins­tan­ta­née, un ren­sei­gne­ment ac­ces­sible im­mé­dia­te­ment sur le web, même si la qua­li­té en pâ­tit. « L’in­di­vi­du hy­per­mo­derne» dé­fi­nit de plus en plus cha­cun d’entre nous. C’est le su­jet de l’étude me­née par la so­cio­logue Ni­cole Au­bert. On de­vient, plus ou moins, cen­tré sur la sa­tis­fac­tion im­mé­diate de nos dé­si­rs, adeptes du zap­ping, y com­pris dans nos fré­quen­ta­tions, in­ca­pables de se pro­je­ter dans des en­ga­ge­ments à long terme de loyau­té et de fi­dé­li­té.

Pour­tant, comme le dit le pro­verbe, «Pa­ris ne s’est construit en un jour». Et les ini­tia­tives qui veulent du­rer ont be­soin de temps pour réus­sir.

Alors es­sayons de cal­mer le jeu, de re­nouer avec pa­tience et in­dul­gence. De ne pas in­vec­ti­ver son ami qui a dix mi­nutes de re­tard. Car, comme l’im­pa­tience, la pa­tience est conta­gieuse. Et plus on est in­dul­gent et com­pré­hen­sif, plus les autres le sont avec nous. En plus du stress en moins, ça vaut la peine d’es­sayer, non?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.