Non à la fer­me­ture de la tré­so­re­rie !

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - AURIGNAC SAVE GESSE -

“Qu’à ce­la ne tienne, je vous in­forme ap­pe­ler, comme en 2008, un front unique de com­bat (élus, per­son­nels, syn­di­cats, com­mer­çants, po­pu­la­tion…) contre cette in­ten­tion qui met à mal le ser­vice pu­blic de proxi­mi­té en mi­lieu ru­ral que re­pré­sente la tré­so­re­rie d’aurignac et les condi­tions de vies de nos conci­toyens qui connaissent des dif­fi­cul­tés fi­nan­cières et qui ne pro­cèdent ni au rè­gle­ment par pré­lè­ve­ment au­to­ma­tique, ni par TIP. Il est im­por­tant de per­mettre à ces per­sonnes de se rendre au gui­chet de la tré­so­re­rie pour y dé­po­ser leur rè­gle­ment par chèque ou es­pèces ou né­go­cier des échéan­ciers, ce qui re­lève au­jourd’hui, plus qu’hier en­core, d’un en­jeu so­cié­tal. Vous ne pou­vez pas igno­rer, non plus, que notre ter­ri­toire est clas­sé en zone de re­vi­ta­li­sa­tion ru­rale (ZRR) et que l’éloi­gne­ment oc­ca­sion­né par une telle fer­me­ture pro­vo­que­rait une évi­dente aug­men­ta­tion des dis­tances à par­cou­rir pour nos conci­toyens, pour le dé­pôt des ré­gies, no­tam­ment et, par consé­quent, une perte de temps consi­dé­rable pour les agents de nos col­lec­ti­vi­tés, des risques ag­gra­vés pour le trans­port des fonds et un ac­crois­se­ment des frais de mis­sions pour nos communes. Ce n’est pas un quel­conque pro­jet de per­ma­nences qui ré­sou­drait ces de­mandes. C’est pour­quoi, je pro­po­se­rai à tous mes col­lègues élus et uti­li­sa­teurs de la tré­so­re­rie d’émettre la plus vive pro­tes­ta­tion pour que votre dé­ci­sion soit re­con­si­dé­rée…”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.