Fa­mille et amis unis comme les rai­sins de la grappe

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - LA UNE -

La se­maine der­nière, Louis ven­dan­geait. Voi­sins et amis sont ve­nus nom­breux pour pro­fi­ter du so­leil et de l’am­biance...

Ces deux là ne se quittent plus. Voi­sins ou presque dans la même rue, amis de­puis long­temps et pas­sion­nés tous les deux par les tra­di­tions pay­sannes, celles qui au­tre­fois fai­saient du pays son charme et de l’ami­tié une va­leur sûre. Be­pi­no ou Pe­pi­no, je ne sais ja­mais, et Lou­lou, les deux amis en ques­tion cultivent la vigne comme cer­tains leur jar­din, avec pas­sion et mé­ti­cu­lo­si­té.

La se­maine der­nière c’est Louis qui ven­dan­geait, même sa pe­tite fille Ma­non avait ses mi­ni-sé­ca­teurs pour sa pre­mière ven­dange. Cette se­maine c’est Be­pi­no qui s’y at­te­lait et vous pou­vez consta­ter sur les pho­tos qu’il n’était pas tout seul. Là aus­si, voi­sins et amis sont ve­nus nom­breux pour pro­fi­ter du so­leil et de l’am­biance. Si la seule re­pré­sen­tante du sexe fé­mi­nin est sa soeur Jea­nine, elle leur te­nait la dra­gée haute car avec toute son éner­gie elle mène ces hommes à la ba­guette et elle sait se faire en­tendre, ce n’est pas Ber­nard qui di­ra le contraire.

Dédé, Fé­fé, Hen­ri, Emile et tous les autres, une joyeuse équipe qui était spon­so­ri­sée cette an­née par un ga­rage connu de Saint Mar­cet qui a four­ni les cha­peaux et les voi­tures of­fi­cielles.

La ven­dange est bonne, il y au­ra donc du de­gré, et vous ima­gi­nez comment s’est ter­mi­née cette jour­née, un peu comme la der­nière image d’une bande des­si­née gau­loise bien connue. Nous ne sa­vons pas qui est le barde qui a ter­mi­né at­ta­ché dans le grand chêne. Peut-être Jea­nine car il n’y avait plus que les hommes au joyeux re­pas de cette joyeuse équipe.

Une joyeuse colle

La ven­dange est bonne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.