Ven­danges dans le Com­minges

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - LA UNE -

Louis bi­chonne sa vigne. Il y a des an­nées, il l’a plan­tée avec son père, elle est donc char­gée de sou­ve­nirs…

Il la bi­chonne sa vigne, de­puis des an­nées, il l’a plan­tée avec son père, elle est donc char­gée de sou­ve­nirs. Et oui chez les ita­liens la vigne était pré­cieuse et ils la tra­vaillaient avec soin et ap­pli­ca­tion. C’est ce que Louis s’éver­tue à faire avec pa­tience et amour du tra­vail bien fait. Ces tra­vaux de taille puis de liage de la vigne est une oc­ca­sion de se re­trou­ver avec son ton­ton et ça aus­si c’est pré­cieux. La vigne est aus­si un lien entre les hommes, la convi­via­li­té, l’en­traide, la fra­ter­ni­té et ce­la n’a pas de prix. La ven­dange est un mo­ment es­sen­tiel, il ne s’agi­rait pas de dé­truire toute une an­née de la­beur par une ven­dange trop hâ­tive ou abi­mée par les in­tem­pé­ries. Cette an­née le so­leil est au ren­dez-vous. Sa pe­tite fille Ma­non ven­dange pour la pre­mière fois, et là le grand-père est au comble de la joie. Il n’en est pas peu fier. La re­lève est as­su­rée, il lui trans­met ses va­leurs. Ses co­pains ne sont pas de reste, il faut bien ça pour par­ta­ger les rires et les blagues. C’est un vrai mo­ment de dé­tente, le plai­sir d’être en­semble et de pour­suivre par le par­tage d’un bon re­pas. Alors le ren­dez-vous est pris pour l’an pro­chain car chez cette bande de co­pains c’est « tous pour un et un pour tous ».

Louis et la re­lève

Le rang des an­ciens

Toute la colle

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.