Une 40e édi­tion : la réus­site dans la conti­nui­té !

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - LE POINT FORT -

Sauf peut-être, signe des temps, le nombre de forces de l’ordre dès le 1er rond­point (sur la route de Tillac)… Pour au­tant, un aréo­page im­pres­sion­nant de per­son­na­li­tés, par­mi le­quel on no­te­ra quelques ab­sents « de marque » : le nou­veau dé­pu­té de la 1ère cir­cons­crip­tion, le se­cond Sé­na­teur du Gers, un des Conseillers ré­gio­naux de l’As­ta­rac et un de la Lo­magne pour ne ci­ter qu’eux. Peut-être n’ap­par­tiennent-ils pas au sé­rail jazzy ger­sois… N’em­pêche que l’inau­gu­ra­tion s’est faite sous le so­leil de­vant le cé­lèbre bâ­ti­ment de l’As­tra­da par Jean-Louis Guil­hau­mon, Maire de Mar­ciac, vice-pré­sident de la Ré­gion et comme cha­cun sait, à l’ori­gine de ce Fes­ti­val. Il était en­tou­ré par l’in­con­tour­nable Phi­lippe Mar­tin et par Pierre Ory, Pré­fet du Gers. La Pré­si­dente de la Ré­gion « Oc­ci­ta­nie », Ca­role Del­ga, en vé­ri­table star, n’ar­ri­ve­ra, elle, qu’un peu… plus tard.

« … Per­sonne n’au­rait de­vi­né le des­tin de ce fes­ti­val en 1978, alors que cette 1ère édi­tion at­ti­rait quelques 600 per­sonnes et ce, dans un vil­lage comme le nôtre… Un ave­nir qui lui a été as­su­ré grâce à cette armée de bé­né­voles qui s’est don­née sans comp­ter pour pouvoir ac­cueillir les 250000 vi­si­teurs jus­qu’à ce 15 août ! Il fal­lait aus­si don­ner à cet évè­ne­ment une iden­ti­té tout en fai­sant preuve de pé­da­go­gie... ». Au­tant d’ar­gu­ments re­pris par les dif­fé­rents in­ter­ve­nants aux­quels le Pré­fet du Gers ra­jou­te­ra « l’ex­cel­lence de la pro­gram­ma­tion comme pour faire ré­son­ner la vi­gueur de nos ter­ri­toires y com­pris ru­raux ! ».

Et ce 40e an­ni­ver­saire de­vait bien sûr com­men­cer en musique, mais chose in­édite, avec une sé­lec­tion d’élèves (de 8 à 12 ans) de l’école Aï­ju de Shan­gaï, ex­cu­sez du peu. Prou­vant ain­si que la musique est bel et bien un lan­gage uni­ver­sel. Dans un pre­mier temps, ce groupe in­ter­pré­te­ra une musique tra­di­tion­nelle la « ba­taille entre le tau­reau et le tigre », mais pour­sui­vra avec des élèves de l’école de jazz de Mar­ciac, sur des airs plus jazzy. Une ren­contre qui a été pos­sible grâce à la ren­contre de JeanLouis Guil­hau­mon et du Ré­vé­rend de l’Aca­dé­mie de Shan­gaï par l’in­ter­mé­diaire de Nian Peng, or­ga­ni­sa­trice évé­ne­men­tielle si­no-fran­çais. A la ques­tion de sa­voir si « Jazz In Mar­ciac avait été ra­che­té par les chinois », Jean-Louis Guil­hau­mon as­su­rait que non, mais pou­vai­ton en dou­ter : même si Mar­ciac est fa­ci­le­ment re­pé­rable sur la toile (même pour un Chinois), pas de doute, elle n’est pas ni à vendre ni dé­lo­ca­li­sable !

« Les pi­liers » sont là !

Les en­fants d’Aï­ju inau­gu­re­ront une nouvelle di­men­sion

Ca­role Del­ga, Pré­sident de la ré­gion « Oc­ci­ta­nie » s’ex­cla­me­ra : « 40 ans, une bien belle an­née !... »

La musique est uni­ver­selle !

Jean-Louis Guil­hau­mon sa­lue­ra les bé­né­voles pour cette 40e édi­tion !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.