Flash sur l’ac­tu

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - DÉPARTEMENT -

Floc de Gas­cogne : Vous avez dit « Dames » ?

Naï­ve­ment, ils sont lé­gion celles et ceux qui pensent qu’une in­tro­ni­sa­tion, dans telle ou telle confré­rie (qui peut al­ler de la Moun­je­to à l’As­perge, en pas­sant par l’An­douille et on en passe, toutes aus­si ty­piques) se fait sur choix, il y en a qui sont «im­po­sées». Es­prit bien cu­rieux chez cer­taines «Dames» que l’on croyait ver­tueuses…, pour ne pas dire exem­plaires… Elle en perd ses « clas­siques »

Émue elle de­vait l’être la Pré­si­dente de la Confré­rie pour la cé­ré­mo­nie d’in­tro­ni­sa­tion à Eauze, car au mo­ment de ci­ter «Floc Ro­sé ou Floc Blanc, elle évo­quait Floc rouge. Et cela a aus­si bien ému une tou­riste qui se di­sait : «Eh bien»...». Rap­pe­lons que la dé­no­mi­na­tion of­fi­cielle est bien «Floc Ro­sé». La loi Tra­vail

Ac­tuel­le­ment, elle fait dé­bat, au­tant que sa mise en ap­pli­ca­tion qui se fe­rait sous la forme d’Or­don­nances… mal­gré une hos­ti­li­té évi­dente. Pour se pré­va­loir du pro­jet et de la mé­thode, à la « tête de l’État » on se dé­fend : « C’était dans le pro­gramme du can­di­dat Ma­cron » et les élec­teurs l’ont élu ! ». Certes, certes, mais rap­pe­lons qu’une cer­taine in­tel­li­gent­sia au­rait ins­tru­men­ta­li­sé ces élec­tions pour un duel fi­nal « Ma­cron-Le Pen » que l’on sup­pu­tait à l’avan­tage du 1er. Et pour y ar­ri­ver, on a joué sur tout, les af­faires (no­tam­ment à droite), l’écla­te­ment cal­cu­lé de la gauche, etc. Donc, il n’y a pas eu adhé­sion au « pro­gramme Ma­cron » mais re­jet de la can­di­date Le Pen. Il fal­lait le rap­pe­ler pour gar­der la tête froide mal­gré le ma­tra­quage mé­dia­tique… La Dé­mo « cras­sie » a en­core de beaux jours chez nous ! Est-ce que cela va du­rer ? Une ques­tion qui s’im­pose vu que cer­tains « mar­cheurs » com­men­ce­raient à avoir mal aux pieds et à perdre la foi…. Faire les poches des par­le­men­taires…

C’est le gou­ver­ne­ment qui s’en est char­gé ! On peut être d’ac­cord pour la sup­pres­sion de la do­ta­tion par­le­men­taire dont cha­cun sait que c’est un clien­té­lisme, en gé­né­ral, frap­pé d’une bonne dose de sec­ta­risme… Ce­ci étant, on peut la sup­pri­mer, mais fa­ta­le­ment cet ar­gent, qui est là peut al­ler ailleurs et, pour­quoi pas, vers mieux de ser­vices pu­blics ? No­tam­ment, l’en­lè­ve­ment des or­dures mé­na­gères pour les­quelles on de­mande non seule­ment de trier (au moins un pre­mier tri), mais aus­si de ver­ser un écot (qui est plu­tôt éle­vé et … ex­po­nen­tiel !). On peut aus­si avoir des mai­sons de ser­vices pu­blics avec des heures d’ou­ver­ture plus adap­tées aux be­soins des ad­mi­nis­trés qui au­jourd’hui très sou­vent tra­vaillent… Donc moins de ré­serve par­le­men­taire et mieux de ser­vices pu­blics ! Pour­quoi pas? A la coque, mi­mo­sa, en ome­lette… De­man­dez nos oeufs ! En­core une fois, c’est au ni­veau eu­ro­péen, où chaque pays a ses normes (cer­tains d’ailleurs vou­lant, se­lon la for­mule chère à notre re­gret­té Co­luche, la­ver plus banc que blanc… sui­vez notre re­gard…) que cela se passe. Tou­jours est-il que la libre cir­cu­la­tion au moins des pro­duits est ca­pable de conta­mi­ner tout un conti­nent. Même si du « cô­té of­fi­ciel » on nous dit que les risques sont mi­nimes, d’autres s’en em­parent et af­folent bien des consom­ma­teurs (les thèses sont tel­le­ment contra­dic­toires). Eu­ros­cep­tiques de tous pays unis­sez-vous ? Non mais alors, à quand une vraie Eu­rope? Un si­lence qui vaut son pe­sant d’or !

De­puis quelques temps et une cer­taine élec­tion, fê­tée en grande pompe à la Pré­fec­ture, « si­lence ra­dio» cô­té sou­tiens de l’an­cien mi­nistre de la Jus­tice, Garde des Sceaux, s’il vous plaît, et por­teur de la loi de mo­ra­li­sa­tion (de re­tour à la confiance) de la vie po­li­tique. Brus­que­ment, les ca­dors lo­caux se sont tus : certes, la cha­leur de l’été et l’ac­ti­vi­té in­tense cô­té four­neaux, mais quand même… Sept fois, la langue…, ne l’ou­blions pas et c’est bon pour tous !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.