Deux jours de marche pour sou­te­nir les mi­grants

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - SAVES GIMONE -

38 km par­cou­rus par des di­zaines de mi­li­tants (jus­qu’à 70 sur la to­ta­li­té ou une par­tie du par­cours), des va­lises dé­po­sées, une (très) longue liste de noms de mi­grants dé­cé­dés en mer, des dis­cus­sions, des échanges, des marcheurs fa­ti­gués mais heu­reux de cette ac­tion ! Au to­tal, près de 100 per­sonnes ont ré­pon­du à cet ap­pel à mo­bi­li­sa­tion lan­cé par plu­sieurs col­lec­tifs et as­so­cia­tions lo­cales. À l’ori­gine de cette ini­tia­tive, des mi­li­tants dé­si­reux de sen­si­bi­li­ser l’opi­nion pu­blique quant aux dif­fi­cul­tés liées à l’ac­cueil des mi­grants en terre ger­soise. Car ces as­so­cia­tions en savent quelque chose. De­puis plu­sieurs mois main­te­nant, «So­li­da­ri­té mi­grant(e)sPortes de Gas­cogne» s’oc­cupe de 3 fa­milles de ré­fu­giés, dé­bou­tés de leur droit d’asile. Une si­tua­tion in­ex­tri­cable se­lon eux, face à la­quelle les col­lec­ti­vi­tés lo­cales et l’Etat « ne font rien ». « Nous avons ren­con­tré de nom­breux élus qui nous ont dit être tou­chés par ces si­tua­tions mais qui au fi­nal, ne font rien. Seule la mai­rie de Mauvezin a bien vou­lu nous mettre à dis­po­si­tion un gîte pour ac­cueillir une fa­mille » rap­pelle un mi­li­tant. Pour ten­ter d’in­ter­pel­ler les pou­voirs pu­blics, le col­lec­tif a ren­con­tré, en fin d’après­mi­di, des re­pré­sen­tants de l’Etat à la pré­fec­ture du Gers. « On avait des ques­tions pré­cises à po­ser sur les condi­tions et les cri­tères d’ac­cueil des ré­fu­giés dans le Gers.»

Dans un même temps, la mo­bi­li­sa­tion s’est pour­sui­vie en ville, place Bar­bès, où les mi­li­tants ont ins­tal­lé une grande ban­de­role recensant les noms des 34 361 mi­grants morts en Mé­di­ter­ra­née de­puis 25 ans en es­sayant d’en­trer en Eu­rope. Mo­ment émou­vant, sur l’air de la chan­son «des p’tits pa­piers» avec des pa­roles re­vi­si­tées...

Des va­lises dé­po­sées, une (très) longue liste de noms de mi­grants dé­cé­dés en mer, des dis­cus­sions, des échanges, des marcheurs fa­ti­gués mais heu­reux de cette ac­tion !

De L’Isle-Jour­dain à Auch, 2 jours de marche pour l’ac­cueil des mi­grants : 38 km par­cou­rus par des di­zaines de mi­li­tants

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.