An­nu­la­tion d’un ar­rê­té de consom­ma­tion du pois­son

Fé­dé­ra­tion de pêche

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - Département - MP

En 2011, l’Agence Na­tio­nale de Sécurité Sa­ni­taire des Ali­ments (ANSES) a fait pro­cé­der à une sé­rie d’ana­lyses de pois­sons sur les prin­ci­paux cours d’eau du bas­sin Adour Ga­ronne afin de me­su­rer les te­neurs en dioxines, fu­ranes, PCB de type dioxine et PCB de type non dioxine, et de confron­ter ces résultats aux normes en vi­gueur. A l’is­sue de ces ana­lyses, l’ANSES a émis un avis le 25 juillet 2012. Sur la base de ce­lui-ci, le Pré­fet du Lot a cru pou­voir prendre un ar­rê­té le 3 oc­tobre 2012 por­tant in­ter­dic­tion de la consom­ma­tion et de la com­mer­cia­li­sa­tion de cer­taines es­pèces de pois­sons de la ri­vière Dor­dogne lo­toise. Or, la Fé­dé­ra­tion du Lot pour la Pêche et la Pro­tec­tion du Mi­lieu Aqua­tique a consi­dé­ré que les ana­lyses sta­tis­tiques et le pro­to­cole mis en oeuvre ne per­met­taient en au­cun cas de jus­ti­fier cet ar­rê­té, bien au contraire puis­qu’au­cun pois­son n’avait été ana­ly­sé sur la ri­vière Dor­dogne dans notre dé­par­te­ment. En outre, le seul pois­son dé­pas­sant la norme de conta­mi­na­tion avait été cap­tu­ré à Li­bourne, soit à près de 200 km à l’aval de la li­mite dé­par­te­men­tale de notre dé­par­te­ment. C’est la rai­son pour la­quelle la Fé­dé­ra­tion du Lot pour la Pêche et la Pro­tec­tion du Mi­lieu Aqua­tique a sou­hai­té en­ga­ger une pro­cé­dure au­près du Tri­bu­nal Ad­mi­nis­tra­tif en de­man­dant une an­nu­la­tion de l’ar­rê­té pré­fec­to­ral. Ce­lui por­tant un pré­ju­dice à notre struc­ture en dé­gra­dant l’image de la ri­vière et en in­dui­sant en er­reur nos pra­ti­quants. Grâce à l’ar­gu­men­taire tech­nique et scien­ti­fique que j’ai adres­sé der­niè­re­ment à notre avo­cat avant le dé­li­bé­ré, le ju­ge­ment du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Tou­louse en date du 4 no­vembre 2015 a don­né une suite fa­vo­rable à la re­quête de la fé­dé­ra­tion en pro­non­çant l’an­nu­la­tion de l’ar­ticle 2 de l’ar­rê­té du 3 oc­tobre 2012 qui in­ter­di­sait la consom­ma­tion de barbeaux, brèmes, carpes et si­lures de masse su­pé­rieure à 1 500 g ou de taille su­pé­rieure à 550 mm

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.