Le Foll » vient « Faire le pitre »

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - LA UNE -

Le Mi­nistre qui ve­nait ce jeu­di dans le Lot re­mettre une mé­daille de­vrait aus­si se pe­ler la pro­fes­sion agri­cole... Mince alors ! Le sec­teur se­rait en crise ?

Le Mi­nistre qui ve­nait ce jeu­di dans le Lot re­mettre une mé­daille de­vrait aus­si se pe­ler la pro­fes­sion agri­cole... Mince alors ! Le sec­teur se­rait en crise ?

Après avoir été re­çus au Mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture par la Dir’ cab’ Ch­ris­tine Ave­lin à Pa­ris hier mer­cre­di, les pré­si­dents Serge Via­lette et Ch­ris­tian Ma­zas de la FRSEA de la ré­gion Oc­ci­ta­nie ac­com­pa­gnés d’Alain La­fra­gette, pré­sident de la FDSEA du Lot et Alain Iche pré­sident de la FDSEA 82, es­pé­raient bien pour par­tie d’entre eux ren­con­trer le Mi­nistre de l’Agri­cul­ture Sté­phane Le Foll en dé­pla­ce­ment ce jeu­di 24 no­vembre dans le Lot. Las... Car au très lourd pro­gramme stu­dieux et ef­fi­cace pour l’agri­cul­ture fran­çaise ini­tia­le­ment pré­vu pour ce jeu­di du Mi­nistre Le Foll en pleine crise agri­cole, seule une simple re­mise de mé­daille « à un co­pain » était pré­vue se­lon nos sources... De­puis, di­verses vi­sites se sont gref­fées pour faire plus sé­rieux.

Du « n’im­porte quoi »

Le Mi­nistre ren­con­tre­ra-til les syn­di­cats agri­coles re­çus à Mon­tau­ban par les gre­nades la­cry­mo­gènes et puis­santes lances à eau s’il n’a au­cune ré­ponse concrètes nou­velles ? Les syn­di­cats pour­tant l’es­pèrent comme ils nous l’ont dé­cla­ré mar­di lors de notre bou­clage. Se­lon nos in­for­ma­tions gla­nées en­core de-ci de-là, « Il ve­nait à la base uni­que­ment pour re­mettre une mé­daille à une fa­mille amie, à la Vil­la Mal­bec à Ca­hors... A la Fa­mille Bour­gui­gnon. Du coup il a sou­hai­té meu­bler sa vi­site à la va-vite com­pre­nant que ça la fou­tait mal ! C’est vrai­ment n’im­porte quoi son pro­gramme qui a été éla­bo­ré aus­si pour son ami Vays­souze (Maire de Ca­hors NDLR) en sau­pou­drant un peu son temps vers quelques fi­lières ou autres niches agri­coles sans af­fron­ter les su­jets de fond alors que la pro­fes­sion agri­cole veut de vraies ré­ponses et sur­tout de l’ac­tion en cette pé­riode d’ur­gence. De toute fa­çon nous n’at­ten­dons plus rien de con­cret de Le Foll qui a per­du toute cré­di­bi­li­té de­puis long­temps comme le Gou­ver­ne­ment d’ailleurs ! Il vient faire le pitre, c’est le bon mot, au lieu de res­ter bos­ser sur ses dos­siers à Pa­ris ou de ba­tailler à Bruxelles » avan­çaient deux sources dif­fé­rentes per­sua­dées que « Ce pas­sage dans le Lot ne ser­vi­ra pas cer­tains élus du Fi­gea­cois qui au­raient du le dis­sua­der si la vi­site tour­nait vi­naigre ». Qui est vi­sé en par­ti­cu­lier, avons-nous de­man­dé à nos sources agri­coles mar­di ? Ré­ponse d’une d’elles sous forme de cha­rade... Mon pre­mier est : Un élu à la Ré­gion. Mon se­cond est : Maire d’une pe­tite com­mune lo­toise. Mon troi­sième est : Pour­tant proche des syn­di­cats agri­coles, Il se pré­sen­te­ra à la dé­pu­ta­tion sur la se­conde cir­cons­crip­tion du Lot sous la ban­nière PS.... Après ex­pli­ca­tions, pour faire court en­core, après les pré­cé­dents de la ma­nif de Mon­tau­ban, quelques adhé­rents de la FDSEA ga­zés et dou­chés gra­tis étaient chauds bouillants pour ve­nir ren­con­trer le Mi­nistre dans le Lot ce jeu­di, bennes à li­sier four­nies. Le fe­ront-ils ? Pas sûr. La sa­gesse l’em­por­te­rait mais le bul­le­tin de vote est prêt.

Qui sème le vent...

Au-de­là de toutes consi­dé­ra­tions que peuvent avoir les per­sonnes non aver­ties sur les pro­blé­ma­tiques ren­con­trées par le monde agri­cole, il se trouve qu’ac­tuel­le­ment cette pro­fes­sion ren­contre de fa­çon in­con­tes­table une grave crise in­édite. Dans une com­mu­nau­té eu­ro­péenne où les normes sont di­ver­se­ment ap­pli­quées se­lon les Etats contrai­re­ment à la France ; dans une CEE où le coût du tra­vail est in­égal se­lon les pays, où les prix agri­coles s’ef­fondrent ; deux dos­siers ur­gents trainent à Pa­ris : Ceux des zones dé­fa­vo­ri­sées et le re­tard des ver­se­ments ICHM... Mais « Quès aquel truc ? » Pour la faire en­core courte, le Mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture fait « très fort en ce mo­ment » se­lon les syn­di­cats agri­coles qui ont ma­ni­fes­té à Mon­tau­ban. Alain Iche, pré­sident de la FDSEA du 82 qui était re­çu par le ca­bi­net du Mi­nistre hier mer­cre­di 23/11 dé­cla­rait la veille : « Nous al­lons à Pa­ris pour avan­cer le­dos­sier des zones dé­fa­vo­ri­sées suite aux ma­ni­fes­ta­tions. La France a ra­jou­té des contraintes sup­plé­men­taires à celles de l’Eu­rope pour sup­pri­mer des zones dé­fa­vo­ri­sées. Comment ex­pli­quer que sur des com­munes voi­sines à notre dé­par­te­ment nous avons 80 à 90% de contraintes per­met­tant l’égi­bi­li­té et chez nous 30% ? Même le ca­bi­net d’études qui a pro­po­sé une carte a re­le­vé des ano­ma­lies. En­suite nous dé­bat­trons du re­tard de paie­ment du solde 2015 et 2016 de l’ICHM qui est l’in­dem­ni­té com­pen­sa­trices d’han­di­cap na­tu­rel ». Et là où le bât blesse, c’est que ce non ver­se­ment met en­core plus dans le rouge la comp­ta­bi­li­té des ex­ploi­ta­tions. Poin­té du doigt par beau­coup de syn­di­cats agri­coles de droite comme de gauche d’ailleurs, le laxisme du Mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture in­ca­pable d’ins­truire les dos­siers PAC qui a de plus ajou­té aux contraintes eu­ro­péennes une pile de cri­tères pour ob­te­nir l’ICHN. Le Mi­nistre so­cia­liste Bru­no Le Foll éga­le­ment porte-pa­role du Gou­ver­ne­ment dé­montre ain­si très bien qu’il sait cu­mu­ler, ratés, et fonc­tions... Qui sème le vent ré­colte la tem­pête dit le proverbe... Amis agri­cul­teurs, vous qui ne croyez plus en Le Foll, pre­nez pa­tience, il ne reste plus que 6 mois à votre Mi­nistre pour « faire le pitre » jus­qu’au pro­chain !

C’était à Pa­ris lors du der­nier sa­lon. B Le Foll re­trou­ve­ra les agri­cul­teurs dans une am­biance plus ten­due ce jeu­di dans le Lot

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.