Jean-Claude Re­quier s’adresse au Gou­ver­ne­ment

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - LA UNE -

Dans un cour­rier, JC Re­quier, sé­na­teur du Lot, s’est adres­sé au Pre­mier Mnistre car « Cer­tains Maires du dé­par­te­ment sont concer­nés par la sup­pres­sion ou la ré­duc­tion des contrats ai­dés. D’autres ac­teurs du ter­ri­toire, no­tam­ment les as­so­cia­tions, sont éga­le­ment tou­chés. L’ar­rêt brutal de ces contrats fra­gi­lise un peu plus nos col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et les struc­tures as­so­cia­tives ».

« « Mon­sieur le Pre­mier Mi­nistre, De nom­breux élus m’ont fait part, no­tam­ment lors de ma cam­pagne pour les pro­chaines élec­tions sé­na­to­riales, de leurs in­quié­tudes concer­nant l’ave­nir des contrats ai­dés. Ces contrats sont utiles pour l’en­semble de notre so­cié­té car les per­sonnes re­cru­tées rem­plissent des fonc­tions so­cia­le­ment ca­pi­tales, no­tam­ment au­près des en­fants dans les écoles, des per­sonnes âgées, des per­sonnes han­di­ca­pées ou en dif­fi­cul­té. Ils couvrent éga­le­ment des be­soins dans les com­plexes ru­raux, ou dans les épi­ce­ries com­mu­nales. Ils ont un vrai rôle à jouer dans nos ter­ri­toires ru­raux, ce­lui de sou­tien à l’em­ploi, avec un ac­com­pa­gne­ment per­son­na­li­sé et une ar­ti­cu­la­tion avec une si­tua­tion de travail, et sont un le­vier pour l’in­clu­sion so­ciale. Pour­quoi su­bi­te­ment réduire ou sup­pri­mer ces contrats ai­dés, met­tant ain­si nos com­munes dans une si­tua­tion fi­nan­cière très com­pli­quée ? Se­rait-il en­vi­sa­geable de dé­cré­ter un mo­ra­toire pour lais­ser un temps de ré­flexion et de concer­ta­tion avec les as­so­cia­tions d’élus et les as­so­cia­tions cultu­relles et spor­tives concer­nées ? »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.