L’as­so­cia­tion ADMD re­ven­dique le droit de mou­rir di­gne­ment

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - NEWS -

Sa­me­di 28 oc­tobre JeanLuc Ro­me­ro, pré­sident de l’ADMD, as­so­cia­tion pour le droit de mou­rir dans la di­gni­té était à Ca­hors pour don­ner une confé­rence à l’es­pace Clé­ment Ma­rot de­vant une as­sis­tance très sen­si­bi­li­sée sur cette ques­tion so­cié­tale et ci­toyenne. On no­tait la pré­sence de deux par­le­men­taires Au­re­lien Pra­dié (dé­pu­té) et An­gèle Pre­ville (sé­na­trice) qui ont ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion de l’as­so­cia­tion.

Une nou­velle loi sol­li­ci­tée

Pour Jean-Luc Ro­me­ro, la troi­sième loi Léo­net­ti de fé­vrier 2016, vo­tée au Par­le­ment n’est pas sa­tis­fai­sante. « C’est une loi faite par des mé­de­cins, pour les mé­de­cins, qui ne tient pas du tout compte des droits des pa­tients, de leur souf­france en fin de vie ! Le grand ou­blié est tou­jours ce­lui qui meurt » es­time Jean-Luc Ro­me­ro. Rap­pe­lons que se­lon la loi le mé­de­cin peut prendre le risque d’abré­ger la vie du pa­tient en lui ad­mi­nis­trant une dose de soins pal­lia­tifs qu’il juge né­ces­saire à son confort, à condi­tion d’en in­for­mer le pa­tient, éven­tuel­le­ment la per­sonne de confiance ou un proche (ar­ticle 2).

Quelques don­nées sta­tis­tiques sur un su­jet sen­sible

D’après la so­cié­té fran­çaise d’ac­com­pa­gne­ment et soins pal­lia­tifs 70 % des lits d’uni­tés de soins pal­lia­tifs sont concen­trés dans les 5 plus grandes ré­gions fran­çaises, et seuls 1% des ré­si­dents en EH­PAD, 90 000 per­sonnes par an, dé­cèdent en uni­té de soins pal­lia­tifs. 96 % des fran­çais se­raient fa­vo­rables à la lé­ga­li­sa­tion de l’eu­tha­na­sie, 6O % des mé­de­cins éga­le­ment (se­lon IPSOS 2013)

Plus de li­ber­té et de la di­gni­té

Ce que l’as­so­cia­tion ADMD de­mande c’est que la per­sonne en fin de vie puisse avoir le droit de dire «stop» et de mou­rir di­gne­ment à un mo­ment choi­si en­tou­rée des siens. Le dé­bat sur une fin de vie plus digne pro­gresse dans la so­cié­té fran­çaise après les drames fa­mi­liaux comme l’af­faire Lam­bert et pour stop­per la fuite de cer­tains vers des pays (Suisse) où l’eu­tha­na­sie est pra­ti­quée lé­ga­le­ment. La balle est main­te­nant dans le camp du lé­gis­la­teur pour avan­cer sur un su­jet très sen­sible mais qui che­mine dans toutes les consciences pour abré­ger la souf­france et don­ner une plus grande di­gni­té à la per­sonne en fin de vie.

Ren­sei­gne­ments : Na­tha­lie Mi­che­nau Dé­lé­guée ADMD Lot 06.31.33.81.91 admd46@admd.net

Une as­sis­tance très sen­si­bi­li­sée pen­dant la confé­rence

Le pré­sident de l’ADMD Jean-Luc Ro­me­ro et Na­tha­lie Mi­che­neau dé­lé­guée pour le Lot

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.