Dé­fendre et re­pré­sen­ter

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - DÉPARTEMENT -

A l’oc­ca­sion de son as­sem­blée gé­né­rale, l’UDAF a rap­pe­lé ses « mis­sions »

Ma­rie-Joëlle Ay­ral, pré­si­dente de l’Union Dé­par­te­men­tale des As­so­cia­tions Fa­mi­liales du Lot a rap­pe­lé le de­voir de « ré­flexion de fond sur les po­li­tiques fa­mi­liales. L’UDAF se veut une ins­tance d’échanges et de dé­bats » pre­nant place dans les dé­bats pu­blics comme la « trans­for­ma­tion des ser­vices pu­blics », ou don­nant son mot sur les po­li­tiques so­ciales. Lors de son rap­port d’ac­ti­vi­té, la pré­si­dente a dé­taillé le tra­vail de sa struc­ture et la créa­tion de deux pôles hé­ber­ge­ment et do­mi­cile. De Ca­hors à Figeac, l’UDAF a as­su­ré 3684 vi­sites à do­mi­cile et ren­dez-vous ré­pon­dant à un plan d’ac­tion avec une dé­marche qua­li­té. L’UDAF a dé­cli­né via sa mai­son dé­par­te­men­tale toutes les autres mis­sions qu’elle as­sure (Mi­cro­cré­dit ga­ran­ti, ren­dez­vous des droits, point in­fo fa­milles, mé­dia­tion fa­mi­liale, en­quêtes so­ciales, stage de res­pon­sa­bi­li­té pa­ren­tale...). L’UDAF note un be­soin crois­sant dans le sou­tien à la pa­ren­ta­li­té dans le Lot avec des en­jeux forts : La mise en place d’ac­tions de dé­ve­lop­pe­ment et de com­mu­ni­ca­tion au­tour de la pré­ven­tion ; le dé­ve­lop­pe­ment de com­pé­tences dans le do­maine de la pro­tec­tion de l’en­fance... en fin d’as­sem­blée, les élus étaient in­vi­tés à se pro­non­cer sur le maillage édu­ca­tif lo­tois.

Les élus face aux dé­çus des fer­me­tures d’écoles

Marc Gas­tal, conseiller dé­par­te­men­tal avan­çait : « Il est im­por­tant que s’ins­taure un cli­mat de confiance. Si une école ferme, com­ment s’or­ga­ni­ser ? Rien ne nous est pro­po­sé der­rière. Elus lo­caux et per­son­nels se re­trouvent sur le car­reau ». Jean-Marc Vays­souze, Maire de Ca­hors et pré­sident de l’as­so­cia­tion des élus du Lot a fait une pho­to­gra­phie du contexte ac­tuel : « Il y a une in­dis­cu­table baisse de la dé­mo­gra­phie avec en moyenne -350 élèves après an ; no­tons un en­vi­ron­ne­ment sco­laire qui a évo­lué avec des élèves et des cas de plus en plus dif­fi­ciles à gé­rer après une dé­mis­sion par­fois des pa­rents ou à cause des sou­cis qu’ils ren­contrent... Le tra­vail des en­sei­gnants est dès lors moins res­pec­té... le temps pé­ri­sco­laire a aus­si per­tur­bé les choses. Le dé­fi des élus est de faire des pro­po­si­tions. Après l‘aven­ture des RPI. Au­jourd’hui, nous sommes face à un nou­veau dé­fi avec les sup­pres­sions à ve­nir de postes (-17) d’où la né­ces­si­té de faire de nou­velles pro­po­si­tions connais­sant les dif­fi­cul­tés. L’as­so­cia­tion des maires ru­raux a tra­vaillé pen­dant un mois et de­mi pour pré­sen­ter 30 pro­po­si­tions. Nos en­fants ont tous leurs chances pour réus­sir leur vie fai­sant la pro­mo­tion des RPI”. Le sous-pré­fet de Gour­don Jean-Luc Tar­re­ga confir­mait que les tra­vaux avec les élus ame­naient à un ac­cord pour que « La dis­tance école-do­mi­cile soit nor­mée » (15mn de dé­pla­ce­ment maxi­mum). Les RPI « écla­tés » per­mettent de re­dé­mar­rer un sys­tème édu­ca­tif équi­li­bré en gom­mant les mul­ti ni­veaux (classes uniques). Cette or­ga­ni­sa­tion évite l’iso­le­ment des en­sei­gnants”. Le dé­bat avec la salle dé­bu­tait. Une salle qui ex­hor­tait les élus à faire bou­ger les lignes... Tout un pro­gramme...

La salle très très at­ten­tive aux dé­bats

Les élus se sont ex­pri­més sur les écoles

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.