Comment se forme un orage ?

Les Fiches du Petit Quotidien - - Som­maire -

Un orage se forme quand de l'air froid ren­contre de l'air chaud qui monte du sol ou de la mer, sur­tout en été. Plus la dif­fé­rence de tem­pé­ra­ture entre ces 2 masses d'air est grande, plus l'orage est fort.

1 Nuages d'orage et vents vio­lents

Les 2 airs se bous­culent : l'air chaud monte et l'air froid des­cend. Ces cou­rants d'air créent un vent violent. Il nous pré­vient sou­vent que l'orage va écla­ter. L'air chaud se condense pour for­mer les cu­mu­lo­nim­bus, les nuages d'orage.

2 Pluie et grêle

Le nuage monte dans le ciel en « as­pi­rant » toute l'hu­mi­di­té am­biante. Puis il va se vi­der, pro­vo­quant de fortes pluies, de la grêle...

3 Foudre et éclairs

Les cou­rants d'air créent de l'élec­tri­ci­té. Des dé­charges se pro­duisent entre 2 nuages, ou entre les nuages et le sol : c'est la foudre. Les étin­celles ve­nant de ces dé­charges pro­voquent les éclairs. La foudre peut être puis­sante : elle peut brû­ler un arbre, abî­mer une mai­son ou tuer quel­qu'un…

4 Ton­nerre

C'est un bruit d'ex­plo­sion à cause du pas­sage de l'éclair dans l'air et de son ar­ri­vée au sol. Comme la vi­tesse du son est moins ra­pide que celle de la lu­mière, nous voyons l'éclair avant d'en­tendre le ton­nerre.

Le sais-tu ? Plus on est près de l'en­droit où tombe la foudre, moins il s'écoule de temps entre le mo­ment où on voit l'éclai­ré­clair et ce­lui où on en­tend le coup de ton­nerre. • 1 éclair sur 4 seule­ment touche le sol. • Sur le tra­jet de l’éclair, la tem­pé­ra­ture at­teint 30 000 °C.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.