Le « Chais vous » nou­veau tiers-lieu en passe de s’ins­tal­ler

Le Chais ne se­ra pas opé­ra­tion­nel avant fin 2018. Une struc­ture test va dé­bu­ter en oc­tobre

Le Populaire du Centre (Creuse) - - La Une - Romain Con­ver­sin

Bonnat cède aus­si à la mode des tiers-lieux. Il fau­dra at­tendre la ré­no­va­tion du Chais qui ac­cueille­ra la struc­ture. Pour pa­tien­ter, une phase test prend place dans une mai­son à quelques mètres du bâ­ti­ment.

Ce n’est pas le prin­temps mais les tiers­lieux fleu­rissent à tout bout de champ. En Creuse, la liste est dé­jà longue. La Quin­caille­rie nu­mé­rique à Gué­ret, la Pa­lette à Dun­le­Pa­les­tel, la Re­nouée à Gen­tioux ou en­core la Bou­tique à Bous­sac. Bref, le phé­no­mène de mode ne fai­blit pas. Et Bonnat veut aus­si être de l’his­toire avec un pro­jet de tiers­lieu bap­ti­sé « Le Chais vous ».

Une phase test en oc­tobre

« On a dé­ci­dé de ce nom car il se­ra ins­tal­lé dans le bâ­ti­ment Le Chais, en plein centre », précise le maire de Bonnat, Phi­lippe Cha­vant. Pour le mo­ment, le pro­jet est plus ou moins « dé­fi­ ni » mais il est loin d’être lan­cé. Le grand bâ­ti­ment souffre en­core des stig­mates du temps. La mousse l’a en par­tie re­cou­vert et le vent a dé­truit ses car­reaux. Il y a beau­coup de tra­vaux à réa­li­ser pour re­mettre d’aplomb cette struc­ture qui at­teint les 140 m² avec ses deux étages. « Nous es­pé­rons que tout se­ra opé­ra­tion­nel pour noël 2018. » Sauf que cette échéance est loin­taine. Alors, pour que le pro­jet prenne forme de ma­nière un peu plus ferme, le maire de Bonnat, ain­si que la Com­com des Portes de la Creuse en Marche, ont dé­ci­dé de lan­cer une phase test. Mo­dèle ré­duit. « C’est un peu comme un échan­tillon, précise Phi­lippe Cha­vant. Si ça vous plaît, vous au­rez plus grand. » Et d’après Pierre Guyot, maire de Mou­tierMal­card et ré­fé­rent du pro­jet, dé­jà des di­zaines de per­sonnes se sont ma­ni­fes­tées pour par­ti­ci­per de près ou de loin au pro­ jet. En at­ten­dant que les tra­vaux du bâ­ti­ment fi­nal soit en­té­ri­nés, c’est une pe­tite mai­son, pla­cée dans la même cour que Le Chais, qui ac­cueille­ra les pré­mices du tiers­lieu. Et qui per­met­tra de dé­fi­nir plus pré­ci­sé­ment ce qu’on pour­ra y re­trou­ver. « Nous vou­lons créer un lieu fa­vo­ri­sant le lien so­cial et où la tech­no­lo­gie n’est qu’un ou­til », ex­plique le maire de Bonnat. « Nous vou­lons aus­si mettre en avant l’idée de tiers­lieu pour l’ado­les­cent avec la pré­sence d’une ani­ma­trice qui s’oc­cu­pe­ra d’eux », sou­ligne Daph­né Ko­la­rik, chef du pro­jet au sein de la Com­com. Sur les pre­mières ébauches fi­gure donc un coin ado­les­cent avec des or­di­na­teurs ali­men­tés par la fibre op­tique, mais aus­si un pe­tit fab­lab, à l’étage de la mai­son test, des es­paces de co­wor­king : somme toute, un tiers­lieu comme les autres.

En re­cherche d’un ani­ma­teur pour le pro­jet

« Nous ne vou­lons pas concur­ren­cer les autres tiers­lieux, se dé­fend Phi­lippe Cha­vant. L’ob­jec­tif est de créer une so­lu­tion lo­cale pour que des per­sonnes puissent pro­fi­ter des équi­pe­ments au­tre­ment qu’en de­vant faire de la route. » À ce titre, le fu­tur poste d’ani­ma­teur (ou concierge) de la struc­ture est un point cen­tral pour dé­fi­nir la vé­ri­table vi­sion du pro­jet. « Nous n’avons pas be­soin d’un in­gé­nieur in­for­ma­tique, pré­vient le maire de Bonnat. Nous vou­lons quel­qu’un qui puisse in­suf­fler de la convi­via­li­té et qui a une grande ca­pa­ci­té d’écoute. » En d’autres termes, un vrai fa­ci­li­ta­teur de ren­contre et de lien so­cial, plus qu’un « tech­no­phile ». « Les spé­ci­fi­ci­tés du tiers­lieu éma­ne­ront sur­tout de la de­mande et de la per­son­na­li­té de l’ani­ma­teur. C’est un poste très im­por­tant », ré­sume Daph­né Ko­la­rik. Les ac­teurs du pro­jet es­pèrent trou­ver la perle rare avant le dé­but du mois de sep­tembre pour que le pro­jet test soit lan­cé dès oc­tobre.

LIEU. Le Chais se­ra ré­no­vé tout en gar­dant « l’as­pect au­then­tique » pour en faire un nou­veau tiers-lieu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.