Le Li­mou­sin Cy­ril Léo­net perd son titre de cham­pion de France

Le Li­mou­geaud a per­du son titre sa­me­di face à Ra­phaël Tron­ché

Le Populaire du Centre (Creuse) - - La Une - Franck Sil­ber

Le Li­mou­geaud Cy­ril Léo­net a per­du son titre de cham­pion de France poids lourds sa­me­di soir dans les Yve­lines contre Ra­phaël Tron­ché. Un re­vers aux points et aux poings qu’il conteste….

Dans le cadre aty­pique du Vé­lo­drome Na­tio­nal de SaintQuen­tin, de­vant en prime 6.000 spec­ta­teurs ac­cou­rus pour cette longue soi­rée pu­gi­lis­tique (12 com­bats !), ce match de poids lourds (dé­jà re­por­té deux fois) n’a pas of­fert le scé­na­rio pré­vu. À prio­ri, le chal­len­ger Ra­phaël Tron­ché (27 ans mais seule­ment 8 com­bats jusque­là, tous ga­gnés…) de­vait vite se « je­ter » sur l’ex­pé­ri­men­té te­nant du titre Cy­ril Léo­net (34 ans, cham­pion de France de­puis jan­vier 2015) pour s’évi­ter un long com­bat par dé­fi­ni­tion aléa­toire. Or, ce fut plu­tôt le Li­mou­geaud qui avan­ça au dé­part sur un Ca­lai­sien pru­dent. Puis, à par­tir du 5e round, les échanges se dur­cirent avec des sé­ries de trois coups de Tron­ché (pe­sé à 104 kg) blo­quées le plus sou­vent par la garde her­mé­tique de Léo­net (108 kg).

« Ce ré­sul­tat est illo­gique ! »

À l’ex­cep­tion d’un bel up­per­cut droit au cours de la 7e re­prise, le Nor­diste ne mar­qua donc pas d’avan­tages nets dans un com­bat ca­rac­té­ri­sé aus­si par de mul­tiples ac­cro­chages. Léo­net, par­fois at­ten­tiste, fi­nit même le plus fort ce duel en 10 rounds avec des re­mises et cro­chets des deux mains. En ré­su­mé, le type même de com­bat dif­fi­cile à ju­ger… Pour les trois of­fi­ciels qui n’ont pas le droit au doute, la vic­toire re­ve­nait à Tron­ché (97­93, 96­94, 96­ 94) qui reste in­vain­cu alors que Cy­ril Léo­net su­bis­sait sa neu­vième dé­faite en 24 com­bats. « Ce ré­sul­tat est illo­gique ! », mar­te­lait aus­si­tôt l’en­traî­neur du Li­mou­sin Gilles Mar­tin. « Cy­ril a ef­ fec­tué un bon match et a ga­gné à mon avis six rounds sur dix. On ne peut pas lui en­le­ver le titre sur ce com­bat ! » Mar­qué au vi­sage mais très lu­cide, Léo­net par­ta­geait un point de vue iden­tique : « Bien sûr que ce ver­dict me sur­prend ! Les juges ont pri­vi­lé­gié un boxeur plus jeune et qui évo­luait à do­mi­cile ou presque car il s’en­traîne en ré­gion pa­ri­sienne… Sur le dé­rou­lé du com­bat, je pen­sais que Tron­ché al­lait ve­nir me cher­cher et es­sayer de me sur­prendre. Ce ne fut pas le cas et il y a eu beau­coup de bluff dans ce duel. Je le tou­chais avec des di­rects, je jouais le jeu, je dé­fen­dais mon titre. Il a certes pla­cé son up­per­cut au 7e, c’est la boxe, mais j’ai bien ré­agi. En­core une fois, je ne mé­ri­tais pas de perdre mon titre sur ce com­bat ! » Comment se pré­sente dé­sor­mais la suite de la car­rière du Li­mou­geaud (bat­tu à sa 5e dé­fense de titre) qui es­pé­rait se me­su­rer bien­tôt au cham­pion olym­pique To­ny Yo­ka ? « À chaud comme ça, je n’en sais rien. Je suis tel­le­ment dé­çu… »

PHO­TO D’AR­CHIVES

DÉ­FAITE. La dé­cep­tion était grande pour Cy­ril Léo­net, bat­tu aux points par Ra­phaël Tron­ché.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.