Faire plus pour vivre mieux en­semble

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Saint-junien - Laurent Bor­de­rie laurent.bor­de­rie@cen­tre­france.com

L’en­quête sur la sé­cu­ri­té réa­li­sée par la ville de Saint-Ju­nien tend à le prou­ver : la vie dans la ci­té est pai­sible. Le contrat lo­cal de sé­cu­ri­té si­gné hier ma­tin per­met­tra de sou­te­nir l’ef­fort mu­ni­ci­pal grâce aux sou­tiens de l’État, du Dé­par­te­ment et de la CAF.

Consa­cré par la loi du 5 mars 2007, le rôle des maires en ma­tière de pré­ven­tion de la dé­lin­quance est au­jourd’hui au centre des po­li­tiques mises en place dans les col­lec­ti­vi­tés. À Saint­Ju­nien, la mu­ni­ci­pa­li­té reste at­ta­chée à l’exer­cer de fa­çon concrète et dy­na­mique en étroite col­la­bo­ra­tion avec l’État et l’en­semble des par­te­naires du ter­ri­toire.

Quatre grands axes dé­ter­mi­nés

En fonc­tion des contextes so­ciaux il est im­por­tant pour les col­lec­ti­vi­tés de dé­fi­nir les grands axes sur les­quels elles sou­haitent jouer un rôle ma­jeur. À Saint­Ju­nien, la dé­cli­nai­son lo­cale de la stra­té­gie de pré­ven­tion de la dé­lin­quance s’éta­blit au­tour de quatre en­sembles prio­ri­taires qui sont : – Le ren­for­ce­ment de la pré­ven­tion de la dé­lin­quance chez les jeunes de 12 à 25 ans. – La pré­ven­tion des vio­lences faites aux femmes et in­tra­fa­mi­liales. – L’amé­lio­ra­tion de la tranquillité pu­blique. – La lutte contre les conduites ad­dic­tives.

Les chiffres de la dé­lin­quance en 2016

Ces grands axes ont été dé­fi­nis à la suite d’un diag­nos­tic lo­cal réa­li­sé en 2016, en par­te­na­riat entre le bureau d’études Cro­nos Conseil et les ser­vices de la ville. Les règles de l’art en ma­tière de Stra­té­gie ter­ri­to­riale de Sé­cu­ri­té et de Pré­ven­tion de la Dé­lin­quance ont été res­pec­tées. La réa­li­sa­tion de ce diag­nos­tic par­ta­gé s’est fon­dée sur la concer­ta­tion avec de nom­breux ac­teurs lo­caux in­ter­ve­nants di­rec­te­ment ou non dans le do­maine de la pré­ven­tion et de la sé­cu­ri­té. Il a aus­si été nour­ri par une ap­proche sta­tis­tique fai­sant ap­pa­raître des évo­lu­tions sur le ter­ri­toire de Saint­Ju­nien. Tout d’abord il est ap­pa­ru que SaintJu­nien était mar­qué par les ca­rac­té­ris­tiques sui­vantes : Po­pu­ la­tion en si­tua­tion de vieillis­se­ment, taux de chô­mage non né­gli­geable, pro­por­tion forte de bé­né­fi­ciaires de RSA et de CMU, pro­por­tion forte de familles mo­no­pa­ren­tales et de per­sonnes vi­vant seules. Le diag­nos­tic quan­ti­ta­tif de la dé­lin­quance a été ali­men­té par les sta­tis­tiques trans­mises par les ser­vices de la gen­dar­me­rie na­tio­nale pour le sec­teur de SaintJu­nien. Pour l’an­née 2016 il a été re­le­vé 60 faits d’at­teinte vo­lon­taire à l’in­té­gri­té phy­sique, 168 faits d’at­teinte aux biens, (3 vols avec vio­lence, 151 vols sans vio­lence dont 30 cam­brio­lages, 14 faits de des­truc­tion et dé­gra­da­tion) 81 faits d’at­teinte à la tranquillité pu­blique, 1 fait de tra­fic et de re­vente de stupéfiants, 2 in­frac­tions à la ré­gle­men­ta­tion. Les ser­vices de gen­dar­me­rie notent que la ten­dance du mo­ment tend vers une aug­men­ta­tion des at­teintes contre les lo­caux fi­nan­ciers, no­tam­ment les com­merces de proxi­mi­té et que le centre­ville est la zone prin­ci­pa­le­ment im­pac­tée par ce phé­no­mène. Ils notent aus­si que les chiffres sont re­la­ti­ve­ment bas au vu de la po­pu­la­tion.

Agir au plus près des si­tua­tions so­ciales dif­fi­ciles

Con­si­dé­rant que ces faits tra­hissent aus­si une si­tua­tion de dé­gra­da­tion des liens so­ciaux mais en te­nant aus­si compte de l’en­quête réa­li­sée sur la dé­lin­quance et l’in­sé­cu­ri­té réa­li­sée au dé­but de l’an­née au­près de la po­pu­la­tion, la com­mune a dé­ci­dé d’en­ga­ger un plan axé au­tour de trois pro­grammes : l’Ac­tion en fa­veur de la tranquillité pu­blique, l’ac­tion à l’in­ten­tion des jeunes ex­po­sés à la dé­lin­quance et en­fin l’ac­tion de la pré­ven­tion, de la prise en charge des vio­lences in­tra­fa­mi­liales et de l’aide aux vic­times. « Tous les pro­fes­sion­nels de la mu­ni­ci­pa­li­té concer­nés tra­vaille­ront en concer­ta­tion avec l’état et la CAf sur ce sché­ma jusqu’à l’ho­ri­zon 2020 », sou­li­gnait le maire pour l’oc­ca­sion.

CONTRAT. L’état, le dé­par­te­ment, les ser­vices de la justice et de la gen­dar­me­rie aux bons soins de la sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.