Des lu­nettes pour faire dis­pa­raître les dou­leurs

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Le Fait Du Jour -

La Nou­velle-Aqui­taine ne manque pas de jeunes pousses. Bien au-de­là de la délégation de pro­fes­sion­nels de la mé­de­cine et de san­té, la ré­gion compte 50 % des en­tre­prises fran­çaises du sec­teur.

Par­mi elles quelques start­up pro­met­teuses, à l’image de Lu­cine, im­plan­tée à Bor­deaux et conduite par Ma­rine Cot­ty­Es­lous, qui tra­vaille sur la ges­tion de la dou­leur. « C’est un ther­mo­mètre de la dou­leur pour les mé­de­cins qui peuvent sa­voir en 45 se­condes comment le pa­tient a mal et pour­quoi il a mal. C’est aus­si un mé­di­ca­ment nu­mé­rique pour les pa­tients. On s’ap­puie sur les fonc­tions cog­ni­tives du cer­veau qui fa­brique de la mor­phi­ ne na­tu­relle. On triche en fait avec lui afin de le faire tra­vailler via des sti­mu­la­tions au­di­tives vi­suelles, de la réa­li­té vir­tuelle ou aug­men­tée ou des jeux vidéos thé­ra­peu­tiques. » On traite ain­si la mi­graine, la dou­leur dif­fuse, neu­ro­pa­thique, mais aus­si l’en­dor­mis­se­ment en cas de fortes dou­leurs. « Nous sommes en cours d’au­dit, puis nous mè­ne­rons nos es­sais cli­niques en juin 2018 dans une quin­zaine d’hô­pi­taux en France, en Bel­gique, en Suisse et au Qué­bec pour ob­te­nir une la­bel­li­sa­tion ». A terme, le mé­de­cin trai­tant pourra pres­crire ce dis­po­si­tif qui pourra être fi­nan­cé par les mu­tuelles no­tam­ment.

LU­NETTES. Quelques mi­nutes der­rière les lu­nettes suf­fisent pour que la dou­leur s’es­tompe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.