« La sup­pres­sion ? Une vue de l’es­prit »

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Justice - Co­ra­lie Zarb

En marge de l’au­dience so­len­nelle d’hier, nous avons ren­con­tré la pre­mière pré­si­dente de la cour, An­nie An­toine, et la pro­cu­reure gé­né­rale, Pas­cale Reit­zel, pour évo­quer l’ave­nir de la cour d’ap­pel de Li­moges. Les deux chefs de cour n’ont, elles, au­cune in­quié­tude sur le de­ve­nir de la cour et évoquent une ru­meur sans fon­de­ment… « Tout ce que nous pou­vons dire sur le de­ve­nir de la cour d’ap­pel, c’est que pour nous, elle conti­nue de vivre sa vie. Il n’y a pas d’in­for­ma­tions al­lant dans le sens de la ru­meur, au contraire, as­sure la pre­mière pré­si­dente. La Garde des sceaux lance une concer­ta­tion sur cer­tains chan­tiers mais à par­tir de là, ima­gi­ner la sup­pres­sion de la cour, ce n’est qu’une vue de l’es­prit ! » Même dis­cours pour la pro­cu­reure gé­né­rale qui pré­cise que « la mi­nistre ne parle pas de ré­forme, elle in­dique qu’il n’y au­ra au­cune sup­pres­sion de site ». Un dis­cours en­ten­du par les quatre bâ­ton­niers ou an­ciens bâ­ton­niers des bar­reaux de Li­moges, Brive, Tulle et Gué­ret qui ont pro­fi­té de l’au­dience pour de­man­der, de leur cô­té, une au­dience pri­vée avec les chefs de cour.

Sur leurs gardes

Les avo­cats en sont res­sor­tis « plu­tôt ras­su­rés, com­mente Me Isa­belle Les­cure, bâ­ton­nière de Brive. Ce que nous sou­hai­tons, c’est une concer­ta­tion et faire les choses en­semble. Elles sont d’ac­cord avec ce prin­cipe ». « Nous sa­vons en Cor­rèze ce que si­gni­fie le dé­sert judiciaire, nous l’avons vé­cu et nous ne sou­hai­tons pas que les jus­ti­ciables en pâ­tissent », ajoute Me Ch­ris­tine Marche, bâ­ton­nière de Tulle. Mal­gré le dis­cours ras­su­rant des deux chefs de cour, les avo­cats res­tent sur leurs gardes. « Elles nous donnent des ga­ran­ties sur des concer­ta­tions au­then­tiques et as­surent ne pas avoir d’in­for­ma­tions sur le tra­vail de la Chan­cel­le­rie… Mais nous res­tons vi­gi­lants et nous fe­rons tout pour conser­ver notre cour telle qu’elle est, sans rien perdre de ses com­pé­tences ni de son ac­ti­vi­té », an­nonce le bâ­ton­nier du bar­reau de Li­moges, Abel­Hen­ri Plei­nert.

PHO­TO AR­CHIVES STÉ­PHANE LE­FEVRE

CONFIANCE. Pas­cale Reit­zel, pro­cu­reur gé­né­ral, et An­nie An­toine, pre­mière pré­si­dente, sont confiantes en l’ave­nir de la cour d’ap­pel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.