Don­ner ou con­fir­mer des idées

Bap­têmes pour trois jeunes in­té­res­sés par l’Ar­mée de l’air

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Limousin | Actualité -

L’Ar­mée de l’air permet ré­gu­liè­re­ment à des jeunes de dé­cou­vrir les mé­tiers pour les­quels elle recrute par le biais d’un bap­tême de l’air. Lundi, Clé­men­tine, Evan et Pe­dro en ont pro­fi­té à l’aé­ro­club du Li­mou­sin A 17 ans, Clé­men­tine, d’Au­bus­son, se de­mande si elle ne vou­drait pas de­ve­nir pi­lote de ligne… ou bien den­tiste. E van et Pe­dro, eux, sont plus jeunes – 14 ans – mais ex­priment plus clai­re­ment leur sou­hait de faire car­rière dans les airs. Dans les rangs de l’ar­mée de l’air ? Peut­être bien. C’est pour leur per­mettre d’ex­pé­ri­men­ter les sen­sa­tions d’un vol en DR 400 et sur­tout leur faire dé­cou­vrir la va­rié­té d’un do­maine riche de quelque soixante pro­fes­sions très dif­fé­rentes – seule­ment 7% s’ ef­fec­tuent réel­le­ment dans les airs – que l’Ar­mée de l’air offre ré­gu­liè­re­ment des bap­têmes de l’air à des jeunes ayant ex­pri­mé leur in­té­rêt pour l’ar­mée ou, tout au moins, l’avia­tion. « Ce sont des jeunes que l’on a ren­con­trés sur des forums, ou sur des mee­ tings », éclaire le ser­gentc­hef Ma­thieu Pe­rolle, conseiller en re­cru­te­ment au Cir­fa de Brive et par­ti­cu­liè­re­ment à l’écoute de ces col­lé­giens ou ly­céens pas en­core vraiment fixés sur leur ave­nir. Sans ou­blier la pe­tite touche d’hu­mour juste avant d’em­bar­quer avec Marc, cla­ri­net­tiste de pro­fes­sion en Creuse et pi­lote à ses heures de­puis quinze ans. « Dans le billet, il n’y a pas le for­fait net­toyage ! » Une ré­flexion qui ne semble pas trop ras­su­rer Clé­ men­tine, la plus in­quiète – mais ce­la reste re­la­tif – du trio. La plus enthousiaste aus­si au mo­ment de re­des­cendre de l’avion, après près de 25 mi­nutes de vol au­tour de Li­moges, avec un cro­chet par SaintVic­tur­nien. « C’était su­per ! », lance­t­elle tout sou­rire. Au point de faire gros­sir le pour­cen­tage de per­son­nel fé­mi­nin – 25 % – dans l’ ar­mée de l’ air? Elle a quelques se­maines pour se dé­ci­der. Le coup de coeur res­sen­ti par Evan, en qua­trième à Cal­mette, à Li­moges, lors de la ve­nue de la pa­trouille de France à Li­moges en juillet, s’est lui confir­mé. « J’ai­me­rais bien pi­lo­ter, oui », glisse, ti­mide, ce­lui qui avait alors pas­sé une bonne par­tie de l’après­mi­di à dis­cu­ter avec un pi­lote du Ra­fale. Fils d’un pi­lote de ligne, Pe­dro, lui, est – pra­ti­que­ment – sûr de lui : c’est, se­lon les conseils de Ma­thieu Pe­rolle, une ter­mi­nale S op­tion SI (sciences de l’in­gé­nieur) qu’il veut faire. Après, ce se­ra peu­têtre l’école d’en­sei­gne­ment tech­nique de l’Ar­mée de l’air de Saintes si ses notes le lui per­mettent et s’ il ne change pas d’avis. D’ici là, d’autres jeunes comme lui au­ront vo­lé gra­tui­te­ment dans le ciel de la Haute­Vienne à la re­cherche de leur voie, ou d’une confir­ma­tion.

25 % de femmes tra­vaillent dans l’ar­mée de l’air

PHO­TO : M. Q.

RE­TOUR SUR LE PLAN­CHER DES VACHES LI­MOU­SINES… Pour Evan (au pre­mier plan), Pe­dro (sur l’aile) et Clé­men­tine, ré­com­pen­sés d’un di­plôme par Ma­thieu Pe­rolle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.