Pa­ris condam­né à une « re­mon­ta­da »

Plus réa­listes, les Ma­dri­lènes ont do­mi­né le PSG (3­1) hier soir

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Sports | L'actu Nationale -

Dans un match ou­vert, in­tense et in­dé­cis jus­qu’à dix mi­nutes de la fin, les Pa­ri­siens ont été bat­tus, hier soir, en 8es de fi­nale al­ler de la Ligue des cham­pions (3-1), par un Real qui n’a jamais lâ­ché.

Entre deux équipes aux tra­jec­toires contraires en cham­pion­nat, on pou­vait ima­gi­ner, mal­gré l’am­biance en fu­sion de San­tia­go­Ber­na­beu, une autre en­tame de match de la part d’ un Pa­ris qui s’avan­çait, hier soir, dans la peau du fa­vo­ri. Mais, après dix mi­nutes de pres­sing constant, les Ma­dri­lènes dé­mon­traient qu’ils restent les doubles te­nants du titre eu­ro­péen su­prême. Avec trois cor­ner set deux frappes (Ro­nal­do, Kroos), le Real sor­tait les crocs. Les dé­fen­seurs me­rengues, fai­saient eux ré­gner leur loi sur les rares in­cur­sions pa­ri­siennes. Pas­sée cette pre­mière dé­mons­tra­tion de force et de tacles ap­puyés, les Pa­ri­siens, dans le sillage de Ney­mar et de Mbap­pé, brillants tech­ni­que­ment pour res­sor­tir les bal­lons et jouer dans les es­paces d’une dé­fense plus âpre sur l’homme que vé­loce, re­pre­naient la main. Et la si­tua­tion de ce match in­tense s’équi­li­brait. Al­vè set Ver rat ti­tra­vaillaient aux basses oeuvres, ten­tant de mu­se­ler un Mar­ce­lo très en jambes qui trou­vait Ro­nal­do, pour un duel rem­por­té par Areo­la grâce à un ar­rêt… de la tête (28e). Par à­coups et tout en vir­tuo­si­té, Pa­ris s’ ap­pro­chait maisM­bap­pé ou Ney­mar ten­taient sou­vent le geste de trop. Jus­qu’à une nou­velle ac­cé­lé­ra­tion de Mbap­pé côté droit, une ins­pi­ra­tion de Ca­va­ni, une re­mise de Ne ymar qui don­nait à Ra­biot l’oc­ca­sion de cru­ci­fier le gar­dien ma­dri­lène (0­1, 33e). Dans la fou­lée, Ca­va­ni voyait sa frappe dé­tour­née alors que le PSG pou­vait as­som­mer son ad­ver­saire qui ap­pa­rais­sait pour la pre­mière, et fi­na­le­ment seule fois grog­gy. Au contraire, c’est Pa­ris, après un cor­ner joué à deux qui se fai­sait pu­nir. Kroos pro­vo­quait la faute de Lo Cel­so et Ro­nal­do, pour son 100e but sous le maillot du Real, trans­for­mait en force le pe­nal­ty (1­1, 45e). Tou­jours sous l’im­pul­sion de Mar­ce­lo et de Ra­biot, les deux équipes re­pre­naient avec la même vi­va­ci­té et en­ta­maient, en cette Saint­Va­len­tin, une valse en­dia­blée. Les centres d’Al­vès ré­pon­dant aux cro­chets de Ro­nal­do, les sor­ties de Va­rane aux ré­cu­pé­ra­tions de Ver­rat­ti. Adrien Ra­biot, élé­gant et om­ni­pré­sent pour cas­ser les lignes, voyait sa vo­lée contrée par Ra­mos (54e,) mais son ac­ti­vi­té ne suf­fi­ sait pas pour em­pê­cher l’équipe pa­ri­sienne de se re­cro­que­viller dans sa moi­tié de ter­rain. Kim­pembe don­nait bien des sueurs froides à Ra­mos (73e) mais, sur un bal­lon de ré­cu­pé­ra­tion, Ro­nal­do pro­fi­tait d’un ar­rêt mal né­go­cié par Areo­la pour ins­crire un dou­blé (2­1, 84e). Dans une fin de match mal né­go­ciée, l’ex­pé­rience ma­dri­lène et l’ en­trée de Vas­quez fai­saient cra­quer Pa­ris. Mar­ce­lo trip lait la mise en deux mi­nutes (86 e)etPa ris, trop im­pré­cis, s’ en re­met­tait au match re­tour (6 mars) pour cette fois ten­ter, en sa fa­veur, une autre re­mon­ta­da.

RYTHME. Les Pa­ri­siens ont sou­vent fait le dos rond face aux as­sauts ma­dri­lènes. Ils ont fi­ni par cra­quer sur des buts de Ro­nal­do (84e) et Mar­ce­lo (86e).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.