Les sa­la­riés de Ste­va sont ve­nus à la fac de lettres, tou­jours blo­quée

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Le Fait Du Jour -

Alors que les étu­diants pas­saient leur par­tiel dans le calme ce mer­cre­di, un groupe oc­cu­pait tou­jours les bâ­ti­ments de la fac des lettres, dont les en­trées res­tent blo­quées par un en­tas­se­ment de chaises et de tables ren­ver­sées. Les op­po­sants à la sé­lec­tion à l’uni­ver­si­té y ont éta­bli ce qui res­semble à un cam­pe­ment. Mais un cam­pe­ment bien or­ga­ni­sé. « On a une ré­par­ti­tion équi­li­brée des tâches de vie », nous ex­plique Na­than, 19 ans, étu­diant en deuxième an­née de so­cio­lo­gie. Les oc­cu­pants sont char­gés des re­pas à tour de rôle et deux com­mis­sions ont été créées : une pour la com­mu­ni­ca­tion et une pour la tré­so­re­rie. Des signes de fa­tigue se lisent sur les vi­sages mais n’en­lèvent rien à la dé­ter­mi­na­tion des étu­diants. « C’est un com­bat au­quel je crois, confirme Na­than. Je ne peux pas ima­gi­ner une uni­ver­si­té qui ne soit pas uni­ver­selle. Je crois à l’éga­li­té des chances. Je suis un peu plus fa­ti­gué qu’au dé­but mais les va­leurs qui sont mises en jeu sont trop im­por­tantes pour lâ­cher le com­bat sous le mo­tif que nous se­rions fa­ti­gués. Je me de­mande même si je ne vais pas mettre « en grève » sur mes co­pies de par­tiel pour être en ac­cord avec mes actes. » L’Uni­ver­si­té po­pu­laire pour­suit éga­le­ment son pro­gramme d’ate­lier. Si la ve­nue hier de l’his­to­rien Ber­nard Friot a été an­nu­lée, le CPPU avait ac­cueilli, lun­di, deux sa­la­riés de l’usine Ste­va de Bes­sines. « Ça m’a in­té­res­sé de voir comment ils com­battent, les moyens qu’ils uti­lisent, ex­plique Ji­my, un étu­diant. Ça se­rait in­té­res­sant de pou­voir unir nos causes. On au­rait plus d’im­pact comme ça. » « On s’est dit pour­quoi pas faire un truc en­semble, ex­plique Bru­no Gri­maux, syn­di­ca­liste FO chez Ste­va. Je suis d’ac­cord avec leur com­bat. La sé­lec­tion, c’est pas pos­sible. Je les ai un peu mo­ti­vés aus­si. » De quoi trou­ver la force de pour­suivre l’oc­cu­pa­tion des lieux…

STE­VA. Les sa­la­riés de Bes­sines étaient à l’Uni­ver­si­té, lun­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.