Griez­mann et l’At­le­ti­co brisent le rêve mar­seillais

FOOT­BALL. Ma­drid rem­porte la Ligue eu­ro­pa au dé­tri­ment de l’OM.

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - La Une -

En­core ra­té ! L’Olym­pique de Mar­seille a per­du une troi­sième fi­nale d’Eu­ro­pa League, contre l’At­lé­ti­co Ma­drid (3-0), ter­ras­sé par un dou­blé d’An­toine Griez­mann et plom­bé par une énorme er­reur et la bles­sure de Di­mi­tri Payet, hier, à Lyon.

«Gri­zou », lui, a vain­cu la ma­lé­dic­tion, après deux fi­nales per­dues en 2016, la Ligue des cham­pions et l’Eu­ro, il a lit­té­ra­le­ment por­té les « Col­cho­ne­ros », ses deux buts (21e, 49e) en fi­nale s’ajoutent à ceux qu’il a mar­qués à chaque tour de C3 de­puis les 16es de fi­nale. Avec un der­nier but du ca­pi­taine Ga­bi (89e), l’« At­lé­ti » ra­vale un peu sa peine des deux C1 per­dues contre le Real Ma­drid en 2014 et 2016, mais l’OM l’a bien ai­dé en se sa­bor­dant pour perdre sa qua­trième fi­nale conti­nen­tale sur cinq.

Le drame de Payet

Comme en 1999 contre Parme et 2004 contre Va­lence, les Pho­céens ont com­mis un pe­tit sui­cide spor­tif. Frank An­guis­sa a re­joint sur les éta­gères de la bou­tique des hor­reurs de l’OM Laurent Blanc et Fa­bien Bar­thez : son con­trôle com­plè­te­ment man­qué sur une abo­mi­nable re­lance axiale de Steve Man­dan­da a pro­fi­té à An­toine Griez­mann, qui a sai­si l’oc­ca­sion d’ou­vrir le score et d’exé­cu­ter sa danse de zé­bu­lon. Cruel pour le Ca­me­rou­nais, un des meilleurs sur la pe­louse avant cet ins­

tant qui l’a lais­sé hé­bé­té un mo­ment. L’OM a pour­tant eu la pre­mière oc­ca­sion, mais Va­lère Ger­main a gâ­ché un bon bal­lon de Di­mi­tri Payet en ti­rant au­des­sus (4e). Ce se­ra le seul beau geste du ca­pi­taine mar­seillais, « Dim » a dû aban­don­ner la par­tie, en larmes, rem­pla­cé par Maxime Lo­pez (35e ). Fi­na­le­ment sa cuisse n’a pas te­nu, et le Mon­dial en Rus­sie s’éloigne pour de bon, à la veille de la liste de Di­dier Des­champs, un drame pour Payet. Les hommes de Ru­di Gar­cia se re­trou­vaient me­ nés et pri­vés de leur étoile... Et comme l’autre, Flo­rian Thau­vin, est res­tée trans­pa­rente, le dé­fi de­ve­nait im­pos­sible. Dès le dé­but de la se­conde pé­riode, sous la pluie, l’OM a cra­qué, Man­dan­da s’in­cli­nant une deuxième fois face à son co­équi­pier en Bleu, ser­vi dans la pro­fon­deur par Koke (49e). Une nou­velle fi­nale s’en­vo­lait. Ru­di Gar­cia fai­sait en­trer Clin­ton Njie pour Ocam­pos, mais cette mis­sion était trop dif­fi­cile pour « Su­per Sub », qui a ven­dan­gé sa seule oc­ca­sion (87)... Dans un stade plus blanc que rouge, où les sup­por­ters de l’OM se sont fait re­prendre à l’ordre pour avoir cra­qué beau­coup de fu­mi­gènes, le com­bat n’a ja­mais vrai­ment eu lieu. Comble d’amer­tume, Ko­stas Mi­tro­glou, en­tré à la place de Ger­main, a vu sa tête frap­per le po­teau puis lé­cher la ligne de but (81e). Au moins les sup­por­ters mar­seillais n’ont rien cas­sé pen­dant le match chez Jean­Mi­chel Au­las, le pré­sident lyon­nais. Ils n’ont plus que leurs yeux pour pleu­rer, après les échecs de 1991 en Ligue des cham­pions, puis de 1999 et 2004. Ils se rac­crochent donc tou­jours au triomphe de 1993, mais Ba­sile Bo­li est tou­jours le seul bu­teur mar­seillais en fi­nale eu­ro­péenne. L’épo­pée qui a fait vi­brer tout Mar­seille, sur­tout de­puis le quart de fi­nale re­tour contre Leipzig (5­2, 0­1 à l’al­ler) s’est fra­cas­sée sur la ma­tu­ri­té des hommes de Die­go Si­meone, sus­pen­du, qui a as­sis­té au triomphe en tri­bune. Main­te­nant l’OM doit ra­va­ler ses larmes pour ne pas fi­nir la sai­son tout nu : il reste une der­nière chance d’al­ler cher­cher la Ligue des cham­pions, mais il faut battre Amiens sa­me­di pour la der­nière jour­née de Ligue 1, mal­gré l’acide lac­tique de la dé­faite, et comp­ter sur Nice pour prendre au moins un point à Lyon. Ce se­ra le 61e match de la sai­son la plus longue. Celle d’An­toine Griez­mann se pro­lon­ge­ra avec la Coupe du monde en Rus­sie, où il gui­de­ra l’équipe de France. Au moins « Griz­zy » a­t­il ap­pris à ga­gner une fi­nale...

DÉ­CEP­TION. Man­dan­da s’est in­cli­né à trois re­prises. L’OM a per­du face au réa­lisme et à la pré­ci­sion ma­dri­lène.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.