L'ac­tu en bref

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - HAUTE-VIENNE -

L’as­sem­blée gé­né­rale de la Chambre de mé­tiers et de l’ar­ti­sa­nat au­ra lieu lun­di 18 juin, à par­tir de 9 h 30, à l’es­pace De­nis­Dus­soubs, salle des confé­rences, rue Ro­ger­Sa­len­gro à Saint­Léo­nard­de­No­blat. voles, par­tout en France, vont à la ren­contre du grand pu­blic pour ré­col­ter le maxi­mum de dons et leur per­mettre de conti­nuer à me­ner leurs ac­tions de proxi­mi­té en­vers les plus vul­né­rables et de sau­ver des vies tout au long de l’an­née. Cha­cun peut éga­le­ment don­ner de son temps pour ce grand ren­dez­vous, en ve­nant ai­der la Croix­Rouge à col­lec­ter en de­ve­nant bé­né­vole d’un jour. Il suf­fit pour ce­la de contac­ter l’uni­té lo­cale la plus proche de chez vous. Les Jour­nées Na­tio­nales sont aus­si un événement fes­tif et fé­dé­ra­teur, et pour re­mer­cier et en­cou­ra­ger les Li­mou­geauds à ve­nir par­ta­ger ce moment, la Croix­Rouge or­ga­ni­se­ra une bro­cante, une vente de vê­te­ments, de pro­duits Croix­Rouge, des ini­tia­tions de pre­miers secours, des pré­sen­ta­tions du ma­té­riel, des vé­hi­cules et des ac­tions sa­me­di 16 juin (8 heures ­ 18 heures) place de la Ré­pu­blique à Li­moges. L’as­so­cia­tion Sé­same Au­tisme 87 pro­pose des per­ma­nences ac­ces­sibles à toute per­sonne tou­chée par l’au­tisme. Le but de l’as­so­cia­tion est l’en­traide, le sou­tien, l’écoute et une orien­ta­tion pour faire face aux dif­fi­cul­tés ren­con­trées. La pro­chaine per­ma­nence au­ra lieu sa­me­di 30 juin, de 9 h 30 à 11 h 30, au Centre hos­pi­ta­lier Es­qui­rol, Pôle des usa­gers, 2, rue du Doc­teurMar­cland à Li­moges (05.55.43.10.95). Le Con­seil dé­par­te­men­tal de la Haute­Vienne voit rouge. Il a même sai­si la jus­tice. En cause, une cam­pagne de dé­mar­chage té­lé­pho­nique in­ten­sive me­née par des en­tre­prises pri­vées. Elles pro­posent aux par­ti­cu­liers des tra­vaux d’isolation à un eu­ro et disent ap­pe­ler de la part du Con­seil dé­par­te­men­tal. « C’est to­ta­le­ment faux », ex­plique­t­on du cô­té de la col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale. Ce n’est pas la pre­mière fois que les ha­bi­tants du dé­par­te­ment sont la cible d’une telle cam­pagne. « Ça dure de­puis plu­sieurs mois dé­jà, ex­plique Claire Mau­rice, du Con­seil dé­par­te­men­tal. On ne veut pas que les gens se fassent abu­ser. Même les ar­ti­sans nous contactent car ça leur porte pré­ju­dice. » De tels tra­vaux ne coûtent pas vrai­ment, en ef­fet, un eu­ro. Le Con­seil dé­par­te­men­tal ré­itère donc son ap­pel à la vi­gi­lance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.