L’ar­chéo­lo­gie pas­sion na­tio­nale

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - JEUX -

En­vie de dé­cou­vrir un chan­tier de fouille ? La neu­vième édi­tion des Jour­nées na­tio­nales de l’ar­chéo­lo­gie pré­sente toutes les fa­cettes de cette dis­ci­pline de de­main à di­manche dans toute la France.

Pour la neu­vième édi­tion des Jour­nées na­tio­nales de l’ar­chéo­lo­gie, pla­cées sous l’égide du mi­nis­tère de la Culture et pi­lo­tées par l’Ins­ti­tut na­tio­nal de re­cherches ar­chéo­lo­giques pré­ven­tives, plus de 1.300 ma­ni­fes­ta­tions sont an­non­cées dans plus de 600 lieux. « Ce ren­dez­vous an­nuel entre les Fran­çais et l’ar­chéo­lo­gie a pour but de faire connaître les ac­teurs de cette dis­ci­pline, l’ac­tua­li­té de sa re­cherche, les col­lec­tions mais aus­si de mon­trer la chaîne opé­ra­toire, de la fouille au mu­sée », sou­ligne Do­mi­nique Gar­cia, pré­sident de l’In­rap. « Ce­la nous per­met de par­ta­ger notre mois­son de dé­cou­vertes de l’an­née, d’échan­ger di­rec­te­ment avec les ci­toyens et de va­lo­ri­ser notre pré­sence dans tout le pays, au plus près des gens », in­dique­t­il. Le cru 2018 PRO­GRAMME.

ou­vri­ra 35 chan­tiers de fouille au pu­blic. D’Amiens à Nar­bonne, de Saint­Di­zier à Rennes, d’An­gou­lême à Mar­seille, « il y en a pour tous les goûts » : cam­pe­ments pré­his­to­riques, fermes gau­loises, quar­tiers gal­lo­ro­mains, théâtre an­tique, châ­teau, église, vil­lages mé­dié­vaux etc. Ces portes ou­vertes « per­met­ tent de dé­cou­vrir « la science en train de se faire », les ves­tiges en place. « C’est très émou­vant d’as­sis­ter à cette ré­sur­rec­tion du pas­sé », re­lève Do­mi­nique Gar­cia. Vingt et un centres de re­cherche ar­chéo­lo­gique (An­ne­cy, Di­jon, Metz, Laon, La Cour­neuve, Tou­lon…) se­ront par ailleurs ou­verts au pu­blic, qui pour­ra vi­si­ter no­tam­ment les salles de la­vage et les la­bo­ra­toires. Douze « vil­lages ar­chéo­lo­giques », ins­tal­lés no­tam­ment dans les grandes villes de l’Hexa­gone, pro­po­se­ront des ex­po­si­tions, des ate­liers, des ren­contres avec des ar­chéo­logues et des dé­mons­tra­tions. À Pa­ris, les vi­si­teurs pour­ront ain­si se rendre aux Ar­chives na­tio­nales, ou au mi­nis­tère des Outre­mer qui évo­que­ra les fouilles ul­tra­ma­rines. Les mu­sées qui pos­sèdent des col­lec­tions ar­chéo­lo­giques et pa­léon­to­lo­giques, comme le mu­sée de l’Homme à Pa­ris, se­ront aus­si sur le pont. Le pré­sident de l’In­rap n’est pas par­ti­cu­liè­re­ment in­quiet cô­té météo. « Comme pour toute ma­ni­fes­ta­tion pro­po­sant de la pro­gram­ma­tion en ex­té­rieur, l’épée de Da­mo­clès de la météo pèse sur nous, mais la pas­sion des ci­toyens pour l’ar­chéo­lo­gie est telle qu’on a dé­jà vu des gens faire la queue par cen­taines, sous des pa­ra­pluies, pour vi­si­ter nos chan­tiers ! » Une mère a don­né un coup de tête à la di­rec­trice d’une école ma­ter­nelle près de Lyon, lui frac­tu­rant le nez, après des re­marques sur le com­por­te­ment de sa fille.

Près de 90 kg de can­na­bis avaient été sai­sis dans une école du Val­d’Oise et lors de per­qui­si­tions : quatre hommes soup­çon­nés de par­ti­ci­per à un tra­fic de stu­pé­fiants ont été mis en exa­men. Une femme de 56 ans et son com­pa­gnon ont été dé­fé­rés hier à Tou­louse de­vant un juge d’ins­truc­tion pour le meurtre d’un père et de sa fille, por­tés dis­pa­rus il y a sept mois en Ariège. La femme est une ex­com­pagne du père dis­pa­ru.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.