Une marche réus­sie pour le cli­mat

Au­tour d’un mil­lier de per­sonnes ont dé­fi­lé, hier ma­tin

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Limousin L'actu - Sé­bas­tien Du­bois

Plu­sieurs cen­taines de per­sonnes, ont mar­ché pour le cli­mat, ce sa­me­di, à Li­moges.

Cris­ti­na n’est pas une ha­bi­tuée des ma­ni­fes­ta­tions. Pour­tant, pour le cli­mat, et la sau­ve­garde la pla­nète, elle est prête à tous les ef­forts. Comme se le­ver un sa­me­di ma­tin et par­ti­ci­per à la marche pour le cli­mat, à Li­moges. « J’avais des choses à faire, des courses, m’oc­cu­per de la mai­son, mais c’est plus im­por­tant d’être là », di­telle. Cette jeune ma­man est ve­nue avec sa fille, comme de nom­breux ma­ni­fes­tants li­mou­geauds. 2.000 per­sonnes, es­time un membre de l’or­ga­ni­sa­tion, mo­bi­li­sa­tion beau­coup plus large que la pre­mière marche, or­ga­ni­sée le 8 sep­tembre der­nier.

Ce sa­me­di, à Li­moges, des cha­lets ont été mis en place de­vant la pré­fec­ture, lieu d’ar­ri­vée de la ma­ni­fes­ta­tion, après un dé­part de­vant la mai­rie. « Ce sont des stands d’as­so­cia­tions, d’en­tre­prises, de col­lec­tifs, qui per­mettent, par leur ac­ti­vi­té de li­mi­ter les émis­sions des gaz à ef­fet de serre, ex­plique Syl­vain Le Roux, un des or­ga­ni­sa­teurs. Le consom­ma­teur peut être un ac­teur de la po­li­tique, c’est ça le nerf de la guerre. »

Le but de la mo­bi­li­sa­tion li­mou­geaude est de mettre en avant « des al­ter­na­tives », ex­plique Mar­tine La­plante, une autre or­ga­ni­sa­trice. Une en­tre­prise qui fa­brique de l’élec­tri­ci­té 100 % re­nou­ve­lable, une banque qui n’in­ves­tit pas l’éner­gie fos­sile, une as­so­cia­tion qui fi­nance des fermes bio. « Dans son rap­port, pu­blié lun­di, le Giec dit que 50 à 70 % des so­lu­tions se­ront lo­cales, re­prend la mi­li­tante éco­lo­giste. C’est pour ça qu’on dis­tri­bue des tracts pour de­man­der aux gens ce qu’ils sont prêts à faire pour s’en­ga­ger. » Le pa­pier entre les mains, Va­nes­sa, ac­com­pa­gnée de son ma­ri et de ses deux fils, opte pour l’éner­gie re­nou­ve­lable et le choix d’une ban­ que éco­res­pon­sable. « Ce sont nos choix éco­no­miques qui dé­cident de l’ave­nir de la pla­nète », es­time­t­elle.

« De l’igno­rance, du déni »

« Dans son rap­port, le GIEC dit que la po­li­tique des pe­tits pas ne suf­fit pas, rap­pelle Mar­tine La­plante. D’où l’im­por­tance de la ma­ni­fes­ta­tion, pour mon­trer que le peuple veut que les choses changent. » Se­ra­ce suf­fi­sant ? Avec sa pan­carte « Au moins sur le Ti­ta­nic, ils ont été sur­pris », Pierre n’y croit pas trop. Ci­tant le phi­lo­sophe ita­lien Gram­sci, il dit com­battre « le pes­si­misme de la rai­son » par « l’op­ti­misme de la vo­lon­té ». « Je ne pense pas que ça chan­ge­ra les choses, mais ce n’est pas une rai­son pour ne rien faire », souffle­t­il. « Ceux qui ne sont pas d’ac­cord avec nous disent que nous sommes des uto­pistes, conclut Cris­ti­na. Mais les uto­pistes, ce sont ceux qui pensent qu’on peut conti­nuer comme ça. C’est de l’igno­rance, du déni. Il faut ré­agir et vite. »

PHO­TO THO­MAS JOUHANNAUD

AF­FLUENCE. De nom­breuses fa­milles se sont mo­bi­li­sées pour le cli­mat, à Li­moges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.