De­mande com­mune de ca­la­mi­té agri­cole

Les élus du dé­par­te­ment alertent le mi­nistre de l’Agri­cul­ture

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Haute-vienne L'actu - Oli­vier Chap­pe­ron

Les dé­pu­tés et sé­na­teurs de la Haute-Vienne, ain­si que le pré­sident du Conseil dé­par­te­men­tal, les pré­si­dents des as­so­cia­tions des maires ru­raux et du dé­par­te­ment viennent de si­gner une lettre com­mune afin de de­man­der au mi­nistre de l’Agri­cul­ture, la re­con­nais­sance de ca­la­mi­té agri­cole dans le dé­par­te­ment.

Dé­marche assez rare pour être si­gna­lée que celle en­ga­gée par Ma­rie­Ange Magne, So­phie Beau­doinHu­bière, Jean­Bap­tiste Djeb­ba­ri, dé­pu­tés de la Haute­Vienne, Ma­rieF­ran­çoise Pe­rol­Du­mont, Jean­Marc Ga­bou­ty, sé­na­teurs, Jean­Claude Le­blois, pré­sident du Conseil dé­par­te­men­tal, Da­niel Bois­ se­rie, pré­sident de l’As­so­cia­tion des maires ru­raux de France 87 et Isa­belle Bri­quet, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion des maires de France 87.

Ils viennent de co­si­gner une lettre adres­sée au mi­nistre de l’Agri­cul­ture afin de lui de­man­der en ur­gence que la Haute­Vienne, suite à la sé­che­resse qui sé­vit, soit re­con­nue en ca­la­mi­té agri­cole dès le prochain Co­mi­té na­tio­nal de ges­tion des risques en agri­cul­ture.

Les élus de­mandent éga­le­ment une sé­rie de mesures ex­cep­tion­nelles à l’at­ ten­tion des agri­cul­teurs du dé­par­te­ment : l’au­to­ma­ti­sa­tion de l’exo­né­ra­tion de la taxe fon­cière non bâ­ti, la prise en charge de co­ti­sa­tions so­ciales et l’ac­ti­va­tion du fonds d’al­lé­ge­ment des charges.

Les élus in­diquent dans leur courrier, sur la base des ana­lyses faites par deux syn­di­cats agri­coles, « que le coût de cette sé­ che­resse s’élè­ve­rait à 15.000 eu­ros par ex­ploi­ta­tion, soit 50 mil­lions d’eu­ros pour l’en­semble du dé­par­te­ment ».

Les fi­lières craignent éga­le­ment une dé­ca­pi­ta­li­sa­tion des ex­ploi­ta­tions dès jan­vier. Les éle­veurs risquent d’être contraints de vendre leur chep­tel avec pour consé­quence une baisse des cours.

Des mesures ex­cep­tion­nelles d’aide

THO­MAS JOUHANNAUD

CRISE. Les ex­ploi­tants es­timent que le dé­fi­cit de four­rage avoi­sine les 50 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.