Une perte de vo­lume de près de 40 %

Le Populaire du Centre (Limoges) - - Le Fait Du Jour -

« Les pertes sont es­ti­mées à 40 voire 50 % au glo­bal. Sur cer­taines pro­prié­tés, ce­la va de 10 à 100 % du vi­gnoble tou­ché ». Au Con­seil in­ter­pro­fes­sion­nel du vin de Bordeaux, les spé­cia­listes pré­voient une ré­colte 2017 par­mi les plus faibles de­puis des dé­cen­nies après l’épi­sode de gel en­re­gis­tré en avril. « Un épi­sode de gel comme ce­lui­ci n’était pas ar­ri­vé de­puis vingt­cinq ans. Nous avons une es­ti­ma­tion as­sez large au­jourd’hui car les don­nées de ré­colte n’ar­ri­ve­ront que très tar­di­ve­ment ». Quan­ti­té et qua­li­té n’étant pas liée, le mil­lé­sime ne se­ra pas for­cé­ment ex­cep­tion­nel. L’été n’a pas été très beau. « Il a fal­lu bien es­ti­mer le mo­ment pour ven­dan­ger car les contre bour­geons qui ont re­pris après le gel ont ap­por­té des rai­sins plus tar­difs. Au­jourd’hui, la ré­colte se ter­mine par­tout. » Avec une telle perte d’ex­ploi­ta­tion, un nombre très im­por­tant d’ex­ploi­tants va se re­trou­ver dans une si­tua­tion très com­pli­quée. « Un plan a été mis en place avec l’État, la Ré­gion et dif­fé­rents or­ga­nismes, sa­chant qu’une par­tie de la pro­fes­sion ne sous­crit pas d’as­su­rance pour se pré­mu­nir du gel. Ce­la passe par la re­con­nais­sance de ca­la­mi­té agri­cole, le re­port ou la prise en charge des co­ti­sa­tions so­ciales, dé­grè­ve­ment de la taxe sur le fon­cier non bâ­ti, chô­mage par­tiel pour les sa­la­riés, etc. ». Quant au mar­ché, mon­dial pour le Bordeaux, la com­mer­cia­li­sa­tion va être à l’image du mil­lé­sime 2013, très faible en vo­lume mais pas for­cé­ment plus cher. « Nous étions alors à moins 9 % en vo­lume et moins 17 % en chiffres d’affaires. A l’ex­port, nous avions eu de vrais pro­blèmes de dis­po­ni­bi­li­té sur le mar­ché. On ne pou­vait pas ré­pondre à toute la de­mande. Le pro­blème, c’est que pen­dant ce temps, nos concur­rents se po­si­tionnent. Sur cer­tains mar­chés comme la Chine, la marque Bordeaux reste très forte. Mais ce­la res­te­ra tou­jours un pro­duit agri­cole sou­mis aux aléas. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.