Chan­tal Cas­tel­not, nou­velle pré­fète de l’Orne

Le Publicateur Libre - - Actualités - N.L.

Elle remplace Isa­belle Da­vid, par­tie dans les Deux-Sèvres, à la tête de la pré­fec­ture de l’Orne : Chan­tal Cas­tel­not est ar­ri­vée lun­di 28 août. De nom­breux élus, membres des forces de l’ordre et re­pré­sen­tants des ins­ti­tu­tions lo­cales sont ve­nus lui sou­hai­ter la bien­ve­nue.

Sur­veiller l’éco­no­mie

Il s’agit de son pre­mier poste comme pré­fète. Elle était au­pa­ra­vant sous-pré­fète à Palaiseau dans l’Es­sonne (de­puis 2015). « J’ar­rive avec un état d’es­prit po­si­tif et construc­tif », ex­plique Chan­tal Cas­tel­not. « Je dé­couvre l’Orne et Alen­çon et je suis dé­jà sé­duite… ». Ses pre­mières ur­gences à trai­ter : des pro­blèmes de san­gliers, « un pro­blème na­tio­nal puisque même à Palaiseau nous y étions confron­tés ! ». D’autres dos­siers sui­vront en­suite, no­tam­ment liés à l’em­ploi. « Au fil de mes postes, j’ai ac­quis une cer­taine spé­cia­li­té en éco­no­mie. Et je compte bien dé­fendre l’Orne au­près du pré­fet de Ré­gion. Ce dé­par­te­ment ne doit pas se faire ou­blier et je plai­de­rai sa cause dès que j’en au­rai l’oc­ca­sion ».

Autre su­jet à abor­der en prio­ri­té : l’agri­cul­ture. « Je vais por­ter un grand in­té­rêt au monde agri­cole », as­sure la pré­fète. La sé­che­resse est au coeur des dé­bats à ve­nir : une réunion est d’ores et dé­jà pré­vue cette se­maine afin de faire le point sur l’évo­lu­tion de la si­tua­tion.

Sa mis­sion, elle l’ima­gine sur le ter­rain, au plus près des élus et des re­pré­sen­tants lo­caux. « Car il faut avant tout se par­ler, échan­ger, pour bien com­prendre et agir au mieux ». Un poste de proxi­mi­té donc, qu’elle en­vi­sage avec sé­ré­ni­té : « je suis at­ta­chée à des va­leurs de tra­vail et d’ami­tié ». Ajou­tant : « Je suis en mode pro­jet mais sur­tout en mode so­lu­tion. C’est de notre in­té­rêt à tous que d’avan­cer dans la même di­rec­tion ».

Trois en­fants

Âgée de 60 ans et ma­man de trois grands en­fants, Chan­tal Cas­tel­not se dit ra­vie de sa no­mi­na­tion dans l’Orne « car si mon mé­tier est ma pas­sion, je suis éga­le­ment très sen­sible au pa­tri­moine. J’ai dé­cou­vert avec la pré­fec­ture une très belle mai­son et j’ai hâte de dé­cou­vrir le reste du dé­par­te­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.